Taoufiq Izeddiou étonne au Festival de Marseille

Sur le qui-vive

• 8 juillet 2016⇒9 juillet 2016 •
Taoufiq Izeddiou étonne au Festival de Marseille - Zibeline

Taoufiq Izeddiou a fondé en 2002 la première compagnie de danse contemporaine marocaine, Anani, puis a été cofondateur du Festival On Marche de Marrakech en 2005. Sa onzième création, En alerte, nous plonge en plein cœur de son déchirement entre ses origines Gnawa, peuple afro-maghrébin, et l’occident.

Sans décor, lumière sobre, il est seul au milieu du plateau. À chaque extrémité de celui-ci se font face deux musiciens : M’Aalem Stitou au guembri et au tbal, et Mathieu Gaborit aka Ayato à la guitare électrique. Par de constants allers et retours, Taoufiq Izeddiou, nous entraîne, avec une énergie peu commune, dans une danse tribale toute habitée par la transe et une chorégraphie qui semble mêler tout à la fois défense, attaque et volonté d’intrusion exacerbée.

Comment concilier tradition et modernité ? C’est dans cette quête intérieure, spirituelle et en solo que nous mène cette création. À la fois primitive et sophistiquée, séquencée et elliptique, contemplative et énergique, elle donne à voir un interprète remarquable. Qu’il marche, danse, chante ou déclame un poème, Taoufiq Izeddiou étonne par sa présence, son charisme et son ancrage tellurique. Sa pratique de la boxe est peut-être un des ingrédients qui lui permet de dégager une telle force.

C’est pourquoi, également, on le suit dans sa quête avec tant d’attention et de belle empathie. Sa colère, sa révolte ou son dénuement et sa fragilité touchent. Parce que sa quête devient celle que mène chaque spectateur dans sa vie propre.

Une œuvre généreuse donc, poétique et surprenante, et qui fait preuve aussi d’une qualité trop rare : la singularité.

FRANCK MARTEYN
Juin 2016

En alerte a été dansé les 25 et 26 juin à Klap, Marseille, dans le cadre du Festival de Marseille

À venir :

8 & 9 juillet
Agora, cité internationale de la danse, Montpellier
0 800 600 740
www.montpellierdanse.com

Photo : En Alerte, Taoufiq Izeddiou -c- Fouad Nafili