Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Sur le fil

 - Zibeline

Moment rare d’écoute dans la fournaise et le bruit d’Avignon : la voix d’Etty Hillesum, jeune femme juive qui, après avoir entendu parler de l’extermination des juifs par les nazis, fut affectée, à sa demande, à Westerbork en 1942–camp de transit réservé aux juifs hollandais qui partaient ensuite en train vers la «destination finale»- où elle fut à la fois assistante sociale volontaire et conseillère spirituelle. Son journal en atteste, tenu en 1941-42, ainsi que ses lettres de 1942-43, que Martine Amsili met en scène sobrement, entre lecture et jeu. Tout prend sens au cœur du décor très réaliste d’Emilie Azoulay, et la Chapelle de l’Oratoire apparait comme le réceptacle idéal de ces écrits vibrants d’un quotidien déshumanisé et chaotique qui précède les déportations. Son amour indéfectible de la vie, son «soleil intérieur» ne cessent de croître malgré les circonstances, qu’Etty Hillesum complète par une foi inébranlable en l’homme et en Dieu. Martine Amsili et Emmanuelle Galabru sont Etty Hillesum, ensemble et à tour de rôle, deux comédiennes sans cesse en équilibre sur le fil fragile et subtil d’une émotion qui ne peut transparaitre, sinon dans les mots.

DOMINIQUE MARÇON

Août 2012

 

Lettres de Westerbork a été joué à la Chapelle de l’Oratoire, Avignon, du 7 au 28 juillet


Festival d’Avignon
Cloître St-Louis
20 rue du Portail Boquier
84000 Avignon
04 90 27 66 50
http://www.festival-avignon.com/