Slalom de Charlène Favier en salles le 19 mai

Sur la penteVu par Zibeline

• 14 mai 2021 •
Slalom de Charlène Favier en salles le 19 mai - Zibeline

Elle a quinze ans, 1 mètre 60, et vient d’intégrer la section sport/études du lycée de Bourg Saint Maurice, repérée pour ses capacités en ski. Dès la séquence initiale du premier long métrage de Charlène Favier, Slalom, il est clair que cela va être très dur pour cette jeune adolescente. « Lyz, entraine-toi sur le côté, là tu gênes tout le monde ! » lui intime Fred (Jérémie Renier), l’entraineur aux grandes ambitions qui veut emmener ses poulains… jusqu’aux jeux Olympiques. Et pour cela, entrainements sur les pistes, piscine, footing dans la neige, électro-musculation et prise de compléments alimentaires pour augmenter la masse musculaire. Lyz (Noée Abita) a du retard à rattraper : elle doit prendre 1 kg de muscle par semaine ! Fred veille à tout, s’appropriant peu à peu le corps de l’adolescente, même dans ce qu’il a de plus intime. Et notamment après l’avoir vue avoir ses règles, dans la douche. « Il ne faut pas en avoir peur, il faut s’en servir ; on programme son entrainement en suivant son cycle… Tu auras plus de puissance, plus de force. Et puis, c’est beau les règles, ça marche avec la lune, c’est cosmique ! » Cette séquence, assez glauque, annonce l’emprise totale que va exercer peu à peu cet homme sur cette jeune fille, forte et fragile à la fois. Paumée, elle aurait besoin d’un adulte qui ne la laisse pas tomber.

Sa mère a trouvé un travail à Marseille, a rencontré un homme et lui annonce qu’elle part en voyage pour la fin de l’année, la laissant seule pour Noël. Son père vit loin et c’est dans la famille de sa copine, Justine, qui la présente comme la « chouchou de Fred » qu’elle passe cette fête familiale… Sa victoire au championnat de France va accentuer le traitement particulier qui lui est réservé, cadeaux, conduite sur la glace, et plus encore… Déjà, dans son court métrage Odol Gorri, Charlène Favier avait filmé la relation trouble d’une jeune adolescente en fugue (jouée par Noée Abita) et d’un pêcheur de deux fois son aîné. Dans Slalom aussi elle excelle à nous montrer le trouble et l’ambigüité de cette relation, par les regards, par le cadre qui enserre souvent Lyz, par les gros plans sur son visage et surtout par le jeu des acteurs ; Noée Abita, incarnant un personnage en pleine confusion entre le désir adolescent d’être aimée et la crainte d’être la victime de cet homme qui a sans doute quelques démons en lui, mélange ambigu de douceur et de brutalité qu’interprète magistralement Jérémie Renier. Les descentes en ski superbement filmées par Yann Maritaud sont sublimées par la musique de LoW Entertainment, un collectif de trois musiciens, Alexandre Lier, Nicolas Weil et Sylvain Ohrel. Un film qui ne laisse pas indifférent, fait réfléchir sur les exigences et contraintes du sport de haut niveau, et qui entre en écho avec des abus récemment dénoncés.

ANNIE GAVA

Photo : Slalom © Milleetune reproductions

Vous pouvez écouter une interview de Charlène Favier : https://www.journalzibeline.fr/programme/slalom-entretien-avec-charlene-favier/