Vu par Zibeline

Superposer n’est pas nier

 - Zibeline

William Kentridge est un plasticien et un metteur en scène formidable : il suffit d’aller voir les installations (superbes mobiles et projections vidéo à la Chapelle du Miracle rendue à sa blancheur) ou de se souvenir du Nez de Chostakovitch à Aix l’an dernier. Mais ce n’est pas un auteur, de texte, de pièce ou de spectacle. La Négation du temps est un bric-à-brac superposé d’anecdotes, de textes scientifiques ou anti-colonialistes, de musiques très diverses et émouvantes, de sons à l’envers, de couleurs carnavalesques et d’invention foutraque. Mais ce n’est pas du théâtre, ni un spectacle, ou alors raté, par manque d’écriture, de cohésion, de cohérence, de propos. Cela ne nie rien, surtout pas le temps, puisqu’en 1h20 pleine d’événements distrayants il s’allonge assez pour qu’on le perçoive…

AGNES FRESCHEL

Juillet 2012

 

La Négation du temps a été joué à l’Opéra Théâtre jusqu’au 13 juillet


Opéra-Théâtre du Grand Avignon
1 Rue Racine
84000 Avignon
04 90 82 81 40
http://www.operagrandavignon.fr