Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

"Follow me", nouvelle création de la compagnie Queen Mother

Suivez le SMS !

Être les spectateurs de ce que l’on s’autorise à voir. Suivre une pièce née de notre regard. Attendre « qu’il se passe quelque chose », et comprendre, accepter peu à peu que ce quelque chose est déjà là, sous nos yeux. Traquer malgré tout un signe : lui, là, il fait sûrement partie de la pièce ! Il me regarde, je sens qu’il observe mes réactions ; oui, c’est vraiment le début alors. Et puis non, il détourne la tête, et continue son chemin, passant anonyme dans la ville, héros sans le savoir, figurant du spectacle qui se joue place de la Chapelle neuve à Montpellier, où un SMS m’avait invitée à m’asseoir à la gauche de la fontaine. « Tu me raconteras, nous avons tout le temps ». Avec ce guide niché « au creux de [ma] main », matérialisé par mon téléphone et les messages qu’il m’envoie, la narration de cette expérience se met en place. Je suis la seule ici à voir la pièce qui m’est donnée. Les serveurs passent et repassent. Ont-ils remarqué ma présence, mon regard insistant ? Je me lance : « Pour tout te dire, ça me rend un peu parano cette situation. » Je développe, tapant toujours plus vite mes SMS.

Quand tout prend un sens, (une femme qui fait tomber son sac et le ramasse en me regardant, une fenêtre qui claque et une autre qui s’ouvre au même moment, la conversation de mes voisins, qui se racontent leur enfance passée à l’Assistance publique… tout), le monde devient sur-signifiant –et parfois, pour les esprits prédisposés, cela peut devenir angoissant. La Cie Queen Mother cherche à réveiller le regard et éclairer l’infra-ordinaire de notre environnement. Le spectacle se développe à travers ce lien intime avec une présence invisible qui met en scène et en mots ce que nous seuls voyons. Follow me suit son cours dans une curieuse douceur. Au gré des échanges (il y sera question de Sophie Calle, comment ne pas la citer ?), nous progressons, jusqu’à tous nous retrouver, spectateurs émus et complices, conscients d’avoir vécu un moment à l’étrange densité, seuls, mais dans la même bulle.

ANNA ZISMAN
Mai 2019 

Follow me, après une résidence au Citron Jaune (Port Saint-Louis), a été créé à Montpellier les 11 & 14 mai

Photo : followme © Augustin Legall