Vu par Zibeline

Retour sur les 23e Rencontres Cinématographiques de Salon du 19 au 26 mars

Sous le ciel d’Italie

Retour sur les 23e Rencontres Cinématographiques de Salon du 19 au 26 mars - Zibeline

C’est dans la bonne humeur et en musique qu’ont démarré, le 19 mars, les 23e Rencontres Cinématographiques de Salon avec le trio I Canzonieri et ses chants populaires transalpins. Normal car cette édition est aux couleurs de la Sicile avec une Carte Blanche donnée au Festival de Sciacca dont le directeur artistique, Sino Caracappa, était présent, ainsi que Nello Correale qui présentait La Voce di Rosa le 20 et Pasquale Scimeca dont le film Malavoglia, d’après le roman de Verga, était projeté le 21.
En ouverture, Tutti I santi Giorni a été projeté en avant-première au cinéma Les Arcades dans une salle comble. Cette comédie adaptée du roman La generazione de Simone Lenzi, écrivain et compositeur interprète, est le dernier film de Paolo Virzì à qui on doit notamment  Catarina va en ville et La prima cosa bella.
Tutti I santi Giorni, qui sortira en France sous le titre Chaque jour que Dieu fait, renvoie au récit que Guido fait chaque matin, en rentrant de son travail de portier de nuit, à sa compagne, Antonia, hôtesse d’accueil dans une agence de location : il lui raconte, avant qu’ils fassent l’amour, la vie du saint du jour. Guido (Luca Marinelli) est doux, passionné d’hagiographie tandis qu’Antonia, impétueuse et peu cultivée, compose de jolies chansons et les chante parfois dans des bars où personne ne l’écoute. Tout semble les opposer ; mais ils s’aiment même s’ils ne parviennent pas à avoir d’enfant. Commence alors un parcours, traité avec légèreté par le cinéaste, et qui nous vaut des scènes très drôles comme la séquence de relaxation «shanta» pieds nus dans la neige ou la course éperdue des hommes dans les couloirs de la clinique où va se faire la FIV, pour arriver le premier dans les toilettes. La comédie s’essouffle durant les vingt dernières minutes mais Paolo Virzì a montré son sens du rythme, sa verve et son humour pour traiter un sujet un peu délicat.
Le public, qui semblait charmé par le film, a été invité à rejoindre la salle de concert du Portail Coucou pour finir en musique avec Renato Tonin, James Sadras et Yannick Boudruche du trio I Canzonieri. Une soirée très conviviale.

ANNIE GAVA

Mars 2013

Les Rencontres Cinématographiques ont eu lieu du 19 au 26 mars à Salon


Cinéma Les Arcades
Place Gambetta
13300 Salon-de-Provence
04 90 53 65 06
www.salondeprovence.fr


Portail Coucou
160 boulevard de Lamartine
13300 Salon de Provence
04 90 56 27 99
www.portail-coucou.com


Les Rencontres Cinématographiques
Maison de la Vie Associative
55 rue André Marie Ampère
13300 Salon de Provence
04 90 17 44 97
www.rencontres-cinesalon.org