Dans sa nouvelle création, Pédagogies de l’échec, Alain Timár invite ses acteurs au bord du précipice

Sous la catastrophe, le rire !Vu par Zibeline

• 23 avril 2015⇒26 avril 2015, 4 juillet 2015⇒26 juillet 2015 •
Dans sa nouvelle création, Pédagogies de l’échec, Alain Timár invite ses acteurs au bord du précipice - Zibeline

Sur le ring, un couple qui n’en est pas un, rescapé d’une catastrophe, prévient dès le prologue que «tous les systèmes ont quelque chose de dingue». Elle (énergique et charismatique Olivia Côte), cadre supérieur coincée dans ses dominations bureaucratiques qui veut tout rentabiliser ; lui (Salim Kechiouche, plus sobre et subtil), son assistant qui en a marre d’assister. L’immeuble dans lequel ils travaillent s’est effondré, le chaos est survenu, mais la marche des affaires doit toujours s’échafauder… même s’il ne reste rien ni personne ! Et «le travail à faire» de continuer à se penser, et tenter de s’organiser… malgré une impossibilité matérielle flagrante et le vide béant, signifié par la scénographie adroite et radicale d’Alain Timár. Pour cette nouvelle création, Pédagogies de l’échec, une pièce inédite de Pierre Notte, le metteur en scène contraint ses deux acteurs à jouer dans un dispositif réduit en équilibre et en mouvement. Au bord du précipice, il leur impose une formidable et surprenante aire de jeux chorégraphiques qui donne de l’aplomb, et de la profondeur, à un texte qui se confond parfois dans ses dédoublements et se répète pour vouloir tout dire, entre comédie et absurde, vaudeville et cynisme, et le drame irrésolu d’une humanité décidément perdue. Derrière les saillies cocasses et le réel des ponctuations bartokiennes, tout se déglingue donc, et la situation burlesque provoque le rire autant qu’elle pourrait faire pleurer de désolation. Dans leur dialogue de sourds et leurs habitudes hiérarchiques, ces deux survivants restent incompétents à laisser leurs corps flottants se parler, alors que leur chair hurle du désir de vivre, préférant une pensée impensée. Catastrophique jusqu’à en rire !

DELPHINE MICHELANGELI
Avril 2015

Pédagogies de l’échec s’est joué du 23 au 26 avril au Théâtre des Halles à Avignon, la pièce sera reprise au Festival Off du 4 au 26 juillet

Photo : © iFoupolemedia

Théâtre des Halles
4 rue Noël Biret
84000 Avignon
04 90 85 52 57
http://www.theatredeshalles.com/