Lu par ZibelineLa librairie Maupetit finit de célébrer ses cent ans tout en beauté et poésie

Souffles de poésie sur Maupetit

La librairie Maupetit finit de célébrer ses cent ans tout en beauté et poésie - Zibeline

Une année de centenaire clôturée en beauté et en poésie grâce aux Souffleurs Commandos Poétiques, qui ont investi tout un samedi la librairie de La Canebière.

Ils sont cinq, tout de noir vêtus, qui se meuvent en silence, lentement. En main, de grands parapluies et des éventails, noirs aussi, comme est noire la longue canne creuse qui conduira les vers qu’ils chuchotent jusqu’au creux de votre oreille, jusqu’au plus profond de vous. Pratiquer « l’art contre le divertissement, l’essentiel contre le stratégique et le jubilatoire contre le conventionnel », voilà l’objectif de ces souffleurs de mots qui entendent user sans mesure de leur « droit d’irruption poétique ». Et c’est ce que justement ils font aujourd’hui, dans une librairie pleine de tous ceux qui ont eu la bonne idée de venir acheter des livres pour les offrir à Noël. Et tous – du vieux monsieur à la petite fille – prennent quelques minutes pour se laisser murmurer des bribes de poésie. Hugo, Rilke, et surtout beaucoup de poètes contemporains : Jaccottet, Jamme, Bianu, Siméon (l’instigateur du Printemps des poètes) et bien d’autres. Une pause hors du temps, rien que pour soi… un vrai cadeau du jour. Et une très jolie façon de conclure le centenaire de Maupetit.

Un centenaire qui a commencé en janvier dernier et s’est articulé autour de trois temps forts, et de trois verbes porteurs : créer, partager, s’engager. Damien Bouticourt avait largement évoqué cette organisation (lire ici). À l’issue de cette année, le directeur de la librairie et sa collaboratrice Virginie Jonquet ont toutes les raisons d’être satisfaits, même s’ils sont loin d’avoir pu réaliser tous les projets qu’ils avaient en tête (le plus souvent pour des questions de budget). Vingt-cinq événements dans et hors de la librairie, ce n’est tout de même pas si mal. En dehors des rencontres habituelles avec un auteur et une œuvre, la librairie a mis l’accent en 2019 sur des rencontres thématisées (autour des notions de manuscrit, de texte numérique ou autour de genres, comme la BD ou la littérature jeunesse), ou sur des formes différentes, comme les lectures théâtralisées (deux ont eu lieu aux Bernardines), musicales, dont celle proposée par la marraine du Centenaire, la romancière Valentine Goby, ou les promenades littéraires emmenées par Christine Breton entre la librairie de La Canebière et celle du Mucem. Autant de façons de diversifier l’accès au livre et à la lecture. Et de partager, en particulier avec ceux que l’on nomme pudiquement les publics empêchés.

Bien plus qu’une librairie

À ce titre, l’engagement de la librairie est certain, même si Damien Bouticourt et Virginie Jonquet reconnaissent qu’il y aurait encore beaucoup à faire. L’action entreprise auprès de L’Abri maternel, grâce entre autres à Corinne Esparon (bien connue des enfants qui fréquentent Maupetit sous le nom de « Corinne la lectrice »), a permis à ce lieu d’être doté d’une véritable salle de lecture et d’un fonds plus conséquent de livres jeunesse. Cette « opération Centenaire » a également fait changer le regard de certains éditeurs sur la librairie, ce qui a favorisé l’organisation de quelques grandes rencontres. Sans compter que cette année très spéciale a encouragé toute l’équipe à réfléchir à de nouvelles manières d’animer le lieu, car il est évident qu’aujourd’hui une librairie n’est plus seulement un espace  plein de livres à acheter.

Et pour 2020, Damien Bouticourt et son équipe adoptent une nouvelle ligne de conduite : développer les ateliers d’écriture (qui rencontrent déjà un beau succès) ; ne pas multiplier les rencontres littéraires (« une seule grande rencontre par mois » serait plus indiquée, et sans forcément « coller à l’actualité ») ; continuer à profiter du bel espace à l’étage pour proposer, huit fois dans l’année, des expositions photographiques de qualité. De quoi voir venir pour les cent prochaines années…

FRED ROBERT
Janvier 2020

Les Souffleurs Commandos Poétiques étaient invités à la librairie Maupetit (Marseille) le 14 décembre, dans le cadre de la fête de clôture du centenaire du lieu.

Photo : © F.R