Vu par Zibeline

Souffle romantique

 - Zibeline

Depuis que l’Orchestre Philharmonique du Pays d’Aix est placé sous la direction enthousiaste de Jacques Chalmeau, il permet à un large public de découvrir ou retrouver les grandes œuvres du répertoire classique. Cette année Berlioz est à l’honneur avec la Symphonie fantastique. Jacques Chalmeau choisit de débuter le concert par l’Ouverture de Coriolan de Beethoven, rappelant combien «Berlioz admirait ce géant qui lui faisait peur et qu’il n’eut de cesse de vouloir dépasser, cassant les codes. Ainsi il reprend les bases classiques et va plus loin, innove : les premiers glissandi de cordes, de bois, infaisables pensait-on à l’époque.» Il ouvre ainsi des voies, ose cinq mouvements pour une symphonie, présente le thème par fragments avant de le livrer entièrement. Paradoxe souligne encore Jacques Chalmeau, ce compositeur si puissamment novateur n’eut qu’une formation rudimentaire, deux ans de conservatoire et le Prix de Rome ! «Pendant 18 ans il corrige le manuscrit de La Fantastique. Instrumentation incroyable pour quelqu’un qui n’en avait pas l’expérience… Il osait, et tombait juste ! Il a été un maître sans maître !»

Passionné, Jacques Chalmeau dirige cette œuvre depuis longtemps. Chaque soir, le spectacle est différent : charme des représentations en extérieur, les lieux sonnent différemment, les contingences changent, ici, crapauds et grillons, là, hirondelles en ostinato… L’orchestre composé de remarquables musiciens acquiert au fil des ans une personnalité. On peut encore souhaiter quelques ajustements, des attaques à rendre plus précises, un travail de sonorisation à peaufiner, mais l’ensemble connaît de vrais instants de grâce, comme certain solo de cor anglais… Un plaisir d’été à savourer, gratuitement, sans modération.

MARYVONNE COLOMBANI

juillet 2012

 

L’orchestre des Pays d’Aix se produit depuis le 21 juin. Il sera le 7 juillet à Vauvenargues et le 8 juillet à Coudoux pour les deux dernières dates.