Vu par Zibeline

Le siège de la pensée réside-t-il dans les mains de l'artiste? Esquisse de réponse avec la revue GPS

Situer l’intellect

Le siège de la pensée réside-t-il dans les mains de l'artiste? Esquisse de réponse avec la revue GPS - Zibeline

Curieuse dichotomie que celle de la main et de la pensée établie par le titre du numéro 9 de la revue GPS (Gazette Poétique et Sociale) éditée par les éditions Plaine Page, Penser avec les mains. Coupure affirmée entre monde intellectuel et manuel, dotée d’une volonté de réconciliation ?  On n’est pas sans évoquer l’Eloge de la main d’Henri Focillon (1934) ou Penser avec les mains (sic) de Denis de Rougemont (1935). La main est « éducatrice de l’homme, le multiplie dans l’espace et dans le temps » selon H. Focillon, symbole de la pensée en actes pour D. de Rougemont. Le poète et philosophe Pierre Parlant, rassemble les éléments évoqués lors du séminaire Penser avec les mains programmé au Théâtre de la Grenouille (Saint-Maximin) en partenariat avec l’ESADTPM. Trois artistes, le compositeur Jean-Michel Bossini, le poète Olivier Domerg, le photographe et plasticien Denis Bernard ont répondu à la question de la relation entre main et pensée à propos de la création artistique. « Comment une œuvre, quelle qu’elle soit, peut-elle se réaliser ? ». Ils exposent leur « creativ method », selon la formule de Francis Ponge. L’un rappelle la matérialité de la photo, du dispositif de la camera obscura aux poussières de l’argentique. L’autre décrit les étapes de la rédaction d’un texte depuis le manuscrit, ses ratures, ses revirements, ses « sauts d’écriture », jusqu’au tapuscrit, puis au livre, le dernier, en plusieurs pages sans ponctuation, mais avec des expressions qui émergent du flot verbal, jouent des variations et de la « sculpture de silence »… Un angle d’attaque amorce ces passionnantes réflexions : la citation de la Divine Comédie de Dante « l’artista / ch’a l’abito de l’arte ha man che trema » (l’artiste qui a l’usage de l’art, a la main qui tremble – chant XIII du Paradis, trad. J. Risset).

MARYVONNE COLOMBANI
Août 2016

GPS n°9
Éditions Plaine Page, 15 €