Même les moutons ont du tact ! La Compagnie Notoire dénonce la hiérarchie des espèces

Singes savantsVu par Zibeline

Même les moutons ont du tact ! La Compagnie Notoire dénonce la hiérarchie des espèces - Zibeline

« Les singes sont-ils vraiment plus intelligents socialement que les autres animaux ? » C’est vrai, la question mérite très sérieusement d’être posée ! Après tout, les corbeaux aussi font preuve d’extrême finesse, voire de roublardise, les loups, les manchots (mais non, ne soyez pas sceptiques), sans parler des moutons (pas de mépris, s’il vous plait !) sont eux aussi dignes de retenir notre attention d’animaux savants. Il suffit de leur poser les bonnes questions. Tout simplement les mêmes que celles soumises aux singes. Et s’extirper alors de ce que dénonce haut et fort la philosophe et éthologue Vinciane Despret : ce « scandale hiérarchique » qui sévit depuis des décennies dans la recherche sur les sociétés animales.

Sabine Moindrot joue l’éthologue, Julien Cussonneau l’assistant, Jean Grillet est à la guitare, et derrière eux, au-dessus aussi, des centaines d’animaux en peluche écoutent la conférence ; et ne se privent pas de réagir bruyamment : ils se gaussent, ils raillent, ils approuvent en applaudissant, se sauvent, menacent, attaquent même ! Avec des extraits d’une conférence donnée par l’universitaire (actuellement enseignante à Liège) donnée en janvier 2013, au titre qui en dit long, « Que diraient les animaux si… », Thierry Bedard (Cie notoire) tisse une mise en scène très stimulante, où la pédagogie côtoie le jeu, le savoir se confronte aux pulsions – animales ? – des intervenants, les idées reçues s’émoussent en se frottant à certaines évidences qu’on découvre au fil de Vive les animaux !

Tandis qu’elle explique, enflammée par son sujet, que, oui, les moutons créent du lien, ont des histoires, des amis, se ménagent des choix, l’éthologue en oublie de laisser s’exprimer son assistant, qui lui aussi a beaucoup de choses à partager, particulièrement à propos des loups et des corbeaux. Une véritable joute verbale, presque violente même si pleine d’humour, nait sur scène sous les yeux des animaux, qui soudain paraissent bien plus policés que leurs cousins doués de parole.

« Il s’agissait de donner une chance aux moutons. Et cette chance demande de l’attention et du tact, la création d’un bon milieu qui permette aux moutons de montrer de quoi ils sont capables. »

Peu à peu, en musique et en mouvements, la science s’apprivoise, les animaux se libèrent. Une lueur d’égalité s’impose.

ANNA ZISMAN
Mai 2017

Vive les animaux !, co-accueilli par le Théâtre de la Vignette et le Théâtre Jean Vilar à Montpellier, s’est joué les 26 & 27 avril à l’Université Paul-Valéry et les 29 & 30 avril au Zoo du Lunaret

Photo © AZ

La Vignette
Université Paul Valéry 3
Route de Mende
34199 Montpellier
04 67 14 55 98
theatre.univ-montp3.fr

Théâtre Jean Vilar
155 rue de Bologne
34080 Montpellier
theatrejeanvilar.montpellier.fr