Cinq pièces mythiques d'Yvonne Rainer reprises au Théâtre Joliette

Séquence émotion

• 14 décembre 2017 •
Cinq pièces mythiques d'Yvonne Rainer reprises au Théâtre Joliette - Zibeline

La papesse de la Postmodern Dance américaine Yvonne Rainer, figure pionnière des arts visuels et des arts de la performance dans les années 1960/70, a illuminé la soirée de marseille objectif DansE avec cinq pièces mythiques de son répertoire. Cinq créations reprises par ses collaborateurs et danseurs, notamment Pat Catterson qui transmet aux jeunes générations sa philosophie minimaliste. En témoigne le happy end final qui a réuni dans Chair-Pillow (1969) des danseurs du BNMNEXT et des élèves de DNSP1 du Pôle national supérieur de danse de Cannes-Mougins/Marseille.
Le programme Early Works (1961-1969) est la preuve vivante d’une danse visionnaire et indémodable. D’ailleurs sa pièce manifeste Trio A est sans cesse reprise ou réinventée, comme ici jouée À l’envers par Pat Catterson qui a relevé l’incroyable défi de la tâche ! Sans partition musicale, celle-ci pose les fondements des recherches de la chorégraphe mue par la « nécessité de trouver une manière différente de bouger ». Son solo Three Seascapes l’illustre parfaitement où, sur Piano concerto #2 de Rachmaninov, seule la course anime le corps tandis que sur Poem for Tables, Chairs, Benches de La Monte Young il se brise, crie et s’effondre sur un tutu froissé. Son premier solo Three Satie Spoons créé en 1961 affirmait déjà son combat contre le corps spectaculaire : aujourd’hui dansé par Emily Coates, Pat Catterson et Patricia Hoffbauer, il exalte encore les phrases musicales des Trois Gymnopédies de Satie et les corps contraints à l’épure, aux signes, à la répétition du motif. Autre geste radical d’Yvonne Rainer, mais collectif et ludique, Diagonal a emporté les danseurs dans une composition algébrique prédéterminée dont ils se libèrent à coup d’injonctions aléatoires. Formidable exercice de style aux figures imposées mais à la libre pensée.
MARIE GODFRIN-GUIDICELLI

Lire aussi l’article sur le catalogue de l’exposition A Different Way to Move au Carré d’art de Nîmes (voir journalzibleline.fr).

Early Works (1961-1969) a été donné le 14 décembre au Théâtre Joliette, Marseille.

Photo : Trio A, Portland Center © Yvonne Rainer


Théâtre Joliette
2 place Henri Verneuil
13002 Marseille
04 91 90 74 28
www.theatrejoliette.fr