Rigoletto est joué au Théâtre de l'Archevêché jusqu'au 26 juillet

Secrets de familleVu par Zibeline

• 4 juillet 2013⇒26 juillet 2013 •
Rigoletto est joué au Théâtre de l'Archevêché jusqu'au 26 juillet - Zibeline

Le disciple de Freud, Otto Rank, qui s’est intéressé en son temps au mythe de Don Juan, aurait certainement apprécié la profondeur du sujet du Roi s’amuse de Victor Hugo, qualifié par Verdi de «plus grand drame des temps modernes» qui déboucha sur le chef-d’œuvre Rigoletto, et la lecture et la mise en scène remarquables qu’en a fait Robert Carsen. Il faut dire que cette histoire de bouffon, frappé par la malédiction suite à son attitude infâme face à un père qui vient de se faire «voler» sa fille par le Duc, qui débouchera sur la mort de sa propre fille qu’il chérissait le plus au monde est fascinante. Robert Carsen a plongé dans le secret de ce héros difforme et laid qui cache sous son masque de clown un double pétri d’amour paternel pour celle qui est sa raison de vivre : Gilda. Autour de ce rapport père-fille se construit un espace en profondeur : au premier plan Rigoletto, somptueusement porté par George Gagnidze, au second plan Gilda, divine Irina Lungu aérienne et profonde puis, la cour, incarnée par ce personnage frivole et léger, grand amateur de femmes qu’est le Duc, Arturo Chacon-Cruz, ténor chaleureux et puissant. Dans un décor de cirque où déambulent des danseurs, des filles légères, se joue cette farce tragique autour de scènes clés : Gilda sur sa balançoire dans Caro Nome, Rigoletto à genoux qui implore qu’on lui rende sa fille avant un duo magique… puis la scène finale où l’on s’effondre en même temps qu’un père décomposé par la douleur et la culpabilité qui étreint une dernière fois celle qui va rejoindre sa mère, mystérieuse inconnue. Le London Symphony Orchestra, splendide, avec à sa tête Gianandrea Noseda, l’Estonian Philharmonic Chamber Choir, firent corps avec les voix et la mise en scène, transportant le public de l’Archevêché dans un spectacle total, magique à la hauteur du bicentenaire du maestro, Verdi.

CHRISTOPHE FLOQUET
Juillet 2013

Rigoletto

jusqu’au 26 juillet

Théâtre de l’Archevêché, Aix

0820 922 923

www.festival-aix.com

Photo : RIGOLETTO  (Robert Carsen 2013)

Festival International d’Art Lyrique d’Aix en Provence
0820 922 923
http://www.festival-aix.com/