Vu par Zibeline

Un monstre et un chaos d'Hubert Addad aux éditions Zulma

Sans étoile

Un monstre et un chaos d'Hubert Addad aux éditions Zulma - Zibeline

Hubert Haddad nous plonge avec son dernier livre dans l’enfer du ghetto de Lodz. Fouillant archives et photos au plus près de la réalité historique, mais sans aucune intention de nous restituer une vérité clinique et froide, il s’est lancé dans l’écriture d’une fiction qui accède parfois au conte fantastique. Etonnant mélange donc, et exercice difficile totalement réussi. En 1939, dans un village juif polonais, Alter, dix ans, voit mourir son jumeau tandis que l’armée allemande envahit le territoire, massacre la population et incendie les synagogues. À Lodz où l’enfant blond trouve refuge, ceux qui le peuvent fuient, les autres sont expropriés et déplacés dans ce qui va devenir le ghetto. Cependant un juif polonais propose son aide aux nazis : Chaïm Rumkowski veut faire du ghetto un centre industriel qui fabriquera des objets nécessaires au bien-être des soldats. Il organise ainsi la survie des valides. Le voilà devenu collaborateur et « roi du ghetto ». Un autre personnage historique, Henryk Ross, intervient dans le récit : photographe officiel, il effectue secrètement des clichés de la vie du ghetto qui seront retrouvés après la guerre. Il repère l’enfant blond sans étoile jaune qui semble passer à travers les murs. Personnages du réel et imaginaires se mêlent dans ce récit vibrant, tendu et violent, où surgit souvent la poésie, comme dans les spectacles montés par le marionnettiste qui a recueilli Alter ou dans la langue parsemée de mots yiddish volontairement non traduits, créant une atmosphère insolite qui renforce l’aspect fabuleux et fantastique du texte. Chez le marionnettiste auprès duquel il a trouvé abri, Alter plonge dans le monde du théâtre, de la musique et redonne vie à son double. C’est ainsi qu’on rêve devant les spectacles de marionnettes, le rouge des érables au-delà du ghetto ou le vol de multitudes d’oiseaux souvent évoqués dans le récit comme métaphores de l’espoir et de la liberté. Un grand roman, témoignage de temps qu’il ne faut pas oublier.

CHRIS BOURGUE
Octobre 2019

Un monstre et un chaos Hubert Haddad

Zulma, 20 €