Vu par Zibeline

Clôture du Festival Mars en baroque aux théâtre des Salins à Martigues

Sacrés affects !

Clôture du Festival Mars en baroque aux théâtre des Salins à Martigues - Zibeline

«Heu mihi ! filia mea»… le chef-d’œuvre de Carissimi se fige dans ces mots : ceux d’un père au supplice ! Victorieux des Ammonites, Jephté doit, au nom d’un pacte passé avec Yahvé, sacrifier la première personne qu’il rencontre à son retour : mais c’est sa fille unique, dansant au son du tambour, qui s’approche ! «Pater mi»… avec quelle innocence, en trois notes candides, elle accepte son destin !

On n’est pas loin du théâtre avec cet oratorio qui fixe un modèle au cœur du XVIIe siècle : les solistes alternent récits et airs, reliés au chœur par un narrateur… le tout soutenu par le continuo. C’est cet art baroque de la représentation et des passions qu’ont prodigué avec talent, sobriété et subtilité, l’Ensemble Jacques Moderne (dir. Joël Suhubiette) et Concerto Soave (dir. Jean-Marc Aymes) le 26 mars aux Salins à Martigues pour la clôture du festival Mars en baroque.

Portée par de magnifiques solistes, Furio Zanasi, ténor au timbre clair et à la déclamation experte (formidable Orphée par ailleurs), Maria-Christina Kiehr, si singulière et émouvante, cet opéra spirituel a révélé ses couleurs originelles. Les solos tirés du chœur de chambre, comme les fabuleuses déplorations finales ont fait vibrer le public.

En première partie, on a découvert également quelques Histoires sacrées de Domenico Mazzocchi, continuateur du style de Monteverdi. Bourrées de figuralismes, expressions en musique du sommeil, des pleurs ou de la paix (superbe trio avec tenue), les œuvres offraient de surcroit quelques pertinentes contiguïtés avec le temps pascal, la mort et la Résurrection, les figures de Lazare ou Marie-Madeleine.

JACQUES FRESCHEL

Avril 2013


Théâtre des Salins
19 Quai Paul Doumer
13692 Martigues
04 42 49 02 01
www.les-salins.net