Le Petit bestiaire fantastique fait rugir l’Orchestre de Cannes

Rrroarr !Vu par Zibeline

Le Petit bestiaire fantastique fait rugir l’Orchestre de Cannes - Zibeline

Donné dans le cadre du festival P’tits Cannes à You, le Petit Bestiaire fantastique rassemblait le 23 octobre une foule d’enfants à l’énergie tangible. Plongés dans le noir tout au long du spectacle, c’est avec une attention particulièrement soutenue qu’ils ont écouté Luc Girerd leur décrire par le menu un bestiaire imaginaire. Où le Cocatrix -pour lequel le récitant pousse joyeusement la chansonnette- croise une Licorne, un Hippogriffe ou encore un Phénix, dépeints avec conviction par un orchestre en très grande forme. L’art du portrait s’empare ici de tous les possibles de la phalange. Jusqu’au logos de rigueur : les pas sont rythmés par les pizzicati, les rugissements par les cuivres. La musique de Pascal Renou, donnée ici en création mondiale, sait s’emparer de ces conventions venues du 7e art, touchant par endroits au burlesque du cartoon, pour se les réapproprier. Elle sait aussi, pour convoquer le Moyen-Âge d’origine de ces animaux mythologiques, délaisser sa tonalité élargie pour une modalité triomphante. Il est ici davantage question d’ambiance que de thèmes schématiques, et le pari s’avère payant : les enfants, immergés tout au long de la représentation, ne lâchent ni la scène des yeux, ni l’orchestre des oreilles. À la direction, Jordan Gudefin tempère les tonalités fantastiques avec une rigueur rythmique admirable -battue omniprésente, tempi clairement démarqués. Qui n’exclut pas une fantaisie communicative !

SUZANNE CANESSA
Octobre 2020

Le petit bestiaire fantastique a été joué le 23 octobre au Théâtre de la Licorne, Cannes

Photo © Yannick Perrin

Théâtre de la Licorne
25 avenue Francis Tonner
06150 Cannes La Bocca
04 97 06 44 90
www.cannes.com