Vu par Zibeline

Les Révélations classiques de l’Adami rassemblées à Orange

Révélations classiques de l’Adami: la relève est assurée !

• 19 juillet 2013 •
Les Révélations classiques de l’Adami rassemblées à Orange - Zibeline

Huit jeunes artistes réunis, autour d’un très beau programme, de Scarlatti à Villa-Lobos. Abdellah Lasri, ténor, claque comme une lame juvénile Pourquoi me réveiller  (Massenet Werther). Puis un contre-ut facile, ensoleillé (Che gelida manina,Rodolfo. La Bohême) : quel timbre ! Eve-Maud Hubeaux, solide Isabella, a une couleur de mezzo rare à cet âge. (Rossini  L’Italiana in Algeri). Clémence Barrabé, soprano, maîtrise de beaux aigus, présence scénique d’une grande maturité. Jean-Gabriel Saint-Martin est un baryton puissant, timbre chaud. Ces quatre jeunes chanteurs étaient accompagnés par Emmanuel Normand avec élégance et précision. Les instrumentistes ne seront pas en reste. Sélim Mazari attaque fougueusement l’Etude N°1 opus 10 de Chopin : vibrant et sensuel. Edgar Moreau, est un violoncelliste hors du commun. Les Variations sur la corde de la de Paganini, avec son précédent compère, une bourrasque technique  à l’expressivité étonnante ! Solenne Païdassi, violon, est volcanique dans Tzigane de Ravel. Alexandre Souillart, saxophone soprano, apporte une touche d’énergie rythmique plus moderne (Villa-Lobos  Fantasia pour saxophone soprano). En sortant, on avait oublié que le concert Alagna/Antonacci, qui devait avoir lieu 2 heures plus tard, avait été annulé. Vu le cataclysme qu’avait provoqué un brutal et méprisant « arrêt maladie » de Monsieur Alagna, après les chahuts marseillais du 15 07 (Les Troyens), on était, presque, miraculeusement réconciliés avec Les Chorégies. L’avenir est dans cette jeunesse exceptionnelle!

YVES BERGE
Juillet 2013

Photo-Yves–Bergé-duo-Werther-Lasri-Hubeaux

Cour Saint-Louis  Orange

Révélations classiques de l’Adami

http://www.choregies.fr/fr/