Vu par Zibeline

Retour à Reims au Théâtre Molière-scène nationale de Sète

Retour d’expérience

Retour à Reims au Théâtre Molière-scène nationale de Sète - Zibeline

Mise à distance. Pour mieux considérer, mieux comprendre. C’est la démarche que Thomas Ostermeier entreprend dans son adaptation de l’essai autobiographique et sociologique de l’universitaire Didier Éribon. En posant un écran entre les mots et la parole, pour illustrer le texte intime et érudit du chercheur, dit sur le plateau par Irène Jacob avec une douceur presque évanescente, le metteur en scène allemand multiplie les pistes et les mises en abymes. Comme pour se rassurer, le réalisateur du film documentaire projeté dans le décor capitonné d’une salle de mixage (réalisé par Ostermeier, joué par Cédric Eeckhout), lance un « Nous ne sommes pas au théâtre ! » introductif, ponctué d’un « Encore heureux » par Catherine, venue enregistrer la voix off. Est-ce le moyen pour le metteur en scène star de la Schaubühne de laisser la place à une pensée en gestation, de démontrer, de façon un peu trop appuyée, qu’il se met en retrait, derrière l’expérience personnelle décrite dans ce Retour à Reims si bouleversant ? Le procédé fonctionne, on s’embarque avec Didier Éribon, filmé dans un TGV direction la Champagne. Il retrouve sa mère, comme au début du livre où il raconte qu’il a décidé, après 30 ans de césure familiale et la mort de son père, de retourner sur les lieux de sa jeunesse. Le son féminin de la voix off distille la force des mots du sociologue, qui réalise qu’il a été pour lui « plus facile d’écrire sur la honte sexuelle que sur la honte sociale ». Un « incident technique » (on est bien au théâtre, avec ses subterfuges dramaturgiques) permet de pouvoir entendre à nouveau ce passage clé de l’ouvrage, où le mot transfuge de classe apparaît dans une évidence crue. Le film dérivera ensuite vers des images d’archives et d’actualité mêlées. Les gilets jaunes doivent-ils apparaître au moment de l’interrogation au sujet de la dérive frontiste des frères ouvriers du sociologue ? Grande question, soulevée par la comédienne, qui en débat civilement avec le réalisateur. L’intervention du propriétaire de la salle de mixage, noir et rappeur (Blade Mc Alimbaye) mettra finalement tout le monde d’accord. Comme au théâtre.

ANNA ZISMAN
Novembre 2019

Retour à Reims a été joué les 6 & 7 novembre au Théâtre Molière-scène nationale de Sète

À venir
19 au 21 novembre
Théâtre de la Criée, Marseille
04 91 54 70 54 theatre-lacriee.com

Photographie : Retour à Reims © Mathilda Olmi


La Criée
30 Quai Rive Neuve
13007 Marseille
04 91 54 70 54
http://www.theatre-lacriee.com/


Scène Nationale de Sète et du Bassin de Thau
Avenue Victor Hugo
34200 Sète
http://www.theatredesete.com/