Retour sur la «Journée Quatuors» à Arles, le 15 novembre, avec les Quatuors Akilone et Modigliani

RésistanceVu par Zibeline

Retour sur la «Journée Quatuors» à Arles, le 15 novembre, avec les Quatuors Akilone et Modigliani - Zibeline

Après l’état d’urgence décrété suite aux attentats du vendredi soir précédent à Paris, le Méjan d’Arles et ses musiciens invités ont décidé d’un commun accord et avec lucidité de maintenir leur programmation. C’était vraiment la décision la plus salutaire à prendre. Le public ne s’y est pas trompé, qui était venu en masse pour vivre sa passion sans céder à un diktat meurtrier dont les amateurs de musique furent l’une des cibles pour les messages de liberté, d’intelligence, de tolérance, de fraternité que procure la discipline épanouissante d’Euterpe.

Qui mieux que Schubert pouvait illustrer ces sentiments sous les trémolos introductifs et engagés du tout jeune Quatuor Akilone interprétant la Quartettsatz du Quatuor n°12 inachevé, rappelant les accents résilients de la symphonie éponyme de deux ans sa cadette ? Des langages et styles successifs aussi personnels et différents que ceux de Ravel ou Bartók (n°6) illustraient cette richesse et cette diversité dans l’expression et l’affirmation de sentiments multiples que certains rêvent d’abolir au nom d’une intolérance névrotique et criminelle. Restent aux jeunes musiciennes d’Akilone, disciples d’Eole par leur homonymie, à fructifier leurs élans aériens sur les traces de leurs aînés, les Modigliani qui faisaient salle comble avec la première génération viennoise et Chostakovitch. Nous leur faisons toute confiance après leur prestation libératrice et salvatrice en ces temps de résistance incontournable. Merci.

PIERRE-ALAIN HOYET
Novembre 2015

Le Quatuor Akilone et le Quatuor Modigliani au Méjan, Arles, le 15 novembre

Photo : Quatuor-Akilone-c-X-D.R.

Association du Méjan
Place Nina-Berberova ­
BP 90038
13633 Arles cedex
04 90 49 56 78
http://www.lemejan.com/