Artemio Benki signe avec Solo un ultime documentaire bouleversant

RenouerVu par Zibeline

• 30 juin 2021⇒7 juillet 2021 •

C’est lors d’une de ses visites à l’hôpital psychiatrique d’El Borda, à Buenos Aires, que le réalisateur Artemio Benki a fait la rencontre de Martín Perino. Musicien accompli, compositeur et virtuose, Martín se démarque alors quelque peu de ses camarades, qui le surnomment « El Maestro ». La délicatesse de son toucher se devine alors non pas sur un clavier de piano, mais sur une table en bois où les doigts déploient une partition tue. Il ne sera question, dans Solo, que de la transition de cette musique intérieure vers [...]

Cet article est reservé aux abonnés


Vous n'êtes pas abonné ? Pour lire le contenu premium de Zibeline :

Abonnez-vous



Déjà abonné ? Connectez-vous

Vous rencontrez des difficultés pour vous connecter ? Allez consulter notre page d'aide par ici