Le printemps des quais publié aux Éditions Quadrants/Soleil, un docu-fiction consacré à Paul Carpita

Rendez-vous avec PaulLu par Zibeline

Le printemps des quais publié aux Éditions Quadrants/Soleil, un docu-fiction consacré à Paul Carpita - Zibeline

Ni transposition du film en vignettes, ni story board, ni making-of, ni biopic, et un peu tout cela à la fois, l’album de Pascal Génot, Bruno Pradelle et Olivier Thomas consacré à Paul Carpita et au cultissime Rendez-vous des quais, se veut un docu-fiction, nourri de témoignages, d’archives, et d’imagination, cherchant comme le cinéaste à placer «la fiction dans la réalité».
La réalité ici est à la hauteur de la fiction ! Quel scénario ! Quel rocambolesque destin pour ce film initialement intitulé Le printemps des quais ! Tourné de 53 à 55, parfois clandestinement, sur fond de guerre d’Indochine, monté avec les moyens du bord, l’aide des Camarades mais aussi de Pagnol, censuré en juillet 55 parce que «de nature à présenter une menace pour l’ordre public», trop amateur, trop provincial, trop peu normatif au goût du Parti qui ne le défend guère, mutilé, confisqué, oublié, et salué, 35 ans plus tard par la critique, comme «le chaînon manquant entre Renoir et la Nouvelle vague» ! Dans l’album, c’est Carpita lui-même, Séraphin, devenu Paul pendant la Résistance qui, en 1956, alors que les certitudes de bien des communistes vacillent devant les chars russes violant Budapest, un an après l’interdiction d’exploitation, raconte, en flash-back, le parcours du film et son parcours personnel d’homme et de cinéaste, revenant sur les différentes époques d’une vie ancrée à Marseille, au fil des luttes et des métamorphoses de la ville. Vie modeste d’instituteur, de réalisateur, de militant fidèle à ses engagements et à son amour du cinéma, à laquelle cette bande dessinée rend hommage.
Un rendez-vous plus intéressant que ne le laisse présager la couverture au style désuet.

ELISE PADOVANI
Juin 2014

Le printemps des Quais
Dessin : Olivier Thomas
Scénario : Pascal Génot, Bruno Pradelle
Couleurs : Bruno Pradelle
Édition Quadrants/Soleil, 14,95 euros