Vu par Zibeline

Un Britten de fête à Martigues, Aix et Marseille

Remember Nicolas !

• 2 décembre 2016, 18 décembre 2016, 21 décembre 2016 •
Un Britten de fête à Martigues, Aix et Marseille - Zibeline

A la veille des fêtes, on se retrouvait nombreux à l’Abbaye Saint-Victor à Marseille pour entendre une œuvre rare consacrée à un personnage qu’on convoque d’ordinaire en cette période de l’année : Saint-Nicolas. Il se trouve que Benjamin Britten, foisonnant compositeur anglais du 20ème siècle, a composé une cantate, à l’image des grands oratorios baroques, figurant les étapes, en musique, de la vie du personnage qui fut évêque de Myre au quatrième siècle, persécuté un temps par les Romains, aurait giflé Arius au Concile de Nicée, accompli moult miracles… dont découle la tradition d’offrir des cadeaux et friandises aux enfants (sages) en décembre.

Le précieux Ensemble vocal Ad Fontes Canticorum,doublé d’un chœur d’enfants venu de Carry-le Rouet et de l’Orchestre de Chambre de Marseille, ont donné vie au héros, à ses aventures, et une partition riche en effets théâtraux. Sous la direction engagée de Jan Heiting et grâce à la présence héroïque, dans le rôle-titre, du ténor Jean-Christophe Born, on s’est laissé porter, au gré d’une indéniable qualité chorale, soutenue à l’équilibre par un bel orchestre de cordes, des solos de Cécile Jeanneney au violon ou Catherine Villard-Grimaldi au violoncelle, coloré à quatre mains par les pianistes Frédéric Isoletta et Caroline Boirot, de luisantes percussions, par les figurations musicales illustrant le récit : de l’impressionnant prologue ouvrant le drame, de la naissance miraculeuse à la voix enfantine (Sacha Crespy), des dialogues vocaux tempétueux au « so british » Hymne en forme de choral, des monologues du héros, emprisonné ou en proie à la révélation de sa mort prochaine (déclamés avec verve par Jean-Christophe Born omniprésent). Chaque détail de la partition a été mis en lumière : épisodes de tempête et d’accalmie, de famine et d’exode, des pleurs ou « Alléluias » de garçons ressuscités (Sacha Crespy, Valentin Bartolomei, Florian Henrichs), des récits de miracles… Superbe !

En première partie, Ad Fontes donnait une belle interprétation d’une petite cantate intitulée Rejoice in the lamb (écrite d’après un poème de Christopher Smart, artiste interné au dix-huitième siècle pour des troubles mentaux) qui a donné l’opportunité d’entendre de remarquables solistes (Sterenn Boulbin, Corine Eberstein, Matias Miceli, Daniel Marinelli) soutenus au piano par Frédéric Isoletta, dont le jeu, tout en nuances, s’est mis au service des couleurs vocales.

JACQUES FRESCHEL
Décembre 2016

La Cantate de Saint-Nicolas de Benjamin Britten a été donnée, après Martigues le 2 décembre au Théâtre Salins,  à Aix à la Chapelle du Sacré-Coeur le 18 décembre et à Marseille à Saint-Victor le 22 décembre.

Photo © Jean-Christophe Maurice


Abbaye de Saint-Victor
3 Rue Abbaye
13007 Marseille
04 96 11 22 60
http://www.saintvictor.net/


Théâtre des Salins
19 Quai Paul Doumer
13692 Martigues
04 42 49 02 01
www.les-salins.net