Première de Still Point à la Salle Musicatreize

Racines et partagesVu par Zibeline

• 31 octobre 2014 •
Première de Still Point à la Salle Musicatreize - Zibeline

Guitariste, percussionniste, pianiste, compositeur, directeur du Ballet du Zaïre, Ray Lema poursuit une inlassable quête de rencontres insolites. Le projet Still Point lui permet de croiser son langage musical avec l’univers classique du Quatuor Des Equilibres (violons : Agnès Pyka, Anne-Céline Paloyan, alto : Blandine Leydier, violoncelle : Dimitri Maslennikov). Les quatre complices «classiques» se plaisent à discourir avec le sage africain au gré de mesures dissymétriques à 5/4, de contretemps, de motifs répétés à l’extrême comme dans la transe des danses africaines, mais à la recherche, au final, de ce point-repos que TS Eliot appelait Still Point, point d’ancrage, «point d’immobilité de nos maîtres anciens» (Ray Lema). Agnès Pyka, 1er violon, très habitée, s’est félicitée de cette rencontre humaine et musicale. Le pianiste a relevé le challenge de l’écriture pour cordes et remercie le quatuor de l’avoir guidé dans sa démarche : mêler une rythmique ancestrale complexe à la science de la verticalité classique. Musicalement, ce n’est ni contemporain, pas vraiment jazz, cela reste très tonal, diatonique, néoclassique, sans véritables audaces harmoniques, plaisant à entendre, comme une musique de film avec motifs répétitifs, minimalistes (influence de Philip Glass ?). Un thème s’installe au piano ou au violoncelle puis se déroule inlassablement, comme une transe. Mopti (ville du Mali) affiche en deux mouvements une nappe répétitive, comme un appel, un bourdon de notre mémoire. Un «aller-retour» de deux notes aux violons est contrarié par le large legato du violoncelle : cela semble évoquer le bruissement de cette ville appelée «la Venise du désert». Matongé (quartier violent de Kinshasa) est une immense fresque : un motif au violoncelle est relayé par de grands accords au piano. La musique est énergique, pleine d’espoir où l’on découvre un superbe et grand solo de violon sur des pizzicati énergiques du violoncelle. Ray Lema, en conteur africain, inviterait-il la science occidentale de nos traités théoriques à réfléchir sur l’humilité de nos racines musicales ?

YVES BERGÉ
Novembre 2014

La Première de Still Point a été donnée à la Salle Musicatreize, Marseille le 31 octobre

Photo : Ray-Lema-c-Delphine-Bertrand

Salle Musicatreize
53 Rue Grignan
13006 Marseille
04 91 00 91 31
musicatreize.org