Les Garçons et Guillaume à table ! un film de Guillaume Gallienne à découvrir dès le 20 novembre

Qui, à table ?Vu par Zibeline

• 17 octobre 2013, 20 novembre 2013⇒27 novembre 2013 •
Les Garçons et Guillaume à table !  un film de Guillaume Gallienne à découvrir dès le 20 novembre - Zibeline

«  Les garçons et Guillaume, à table ! » Une phrase dont Guillaume Gallienne s’est souvenue lors d’une séance de psychanalyse. Trouvant cela « ÉNORME », il se rend compte au fil du temps que nombre de jeunes hommes de son âge, nés autour de mai 68, se sont vus étiqueter très jeunes d’homosexualité, signe d’ouverture en ces temps où les tabous sexuels sont tombés. Il décide d’en faire un film sur la quête d’identité. « Car je me fais toujours des films… » Or, en 2008, c’est un homme de théâtre, Olivier Meyer, qui lui propose d’écrire le spectacle dont il rêve. Ce sera l’histoire d’un malentendu, l’histoire d’un Guillaume, trop bien élevé pour contrarier sa mère qui refuse de voir en lui un  garçon. Une pièce de théâtre d’une heure 20  dans laquelle il joue tous les rôles, sa mère, une grand-mère russe, un psychiatre, un masseur… Une pièce de théâtre, mise en scène par Claude Mathieu, qu’il va jouer durant trois ans.

Aujourd’hui, c’est devenu un film : « Quand j’étais seul en scène, je croquais les personnages plus que je ne les défendais … Le cinéma, par les gros plans, laisse du temps pour s’approcher des gens et plus on s’approche, plus on les aime. »

Il y incarne brillamment Guillaume à tous les âges, peu sportif, passif, admiratif d’une mère qu’il incarne aussi, une grande bourgeoise, extravertie, extravagante, qui souhaitait tellement une fille comme troisième enfant qu’elle ne peut voir en Guillaume un garçon. On va suivre le parcours initiatique de ce Guillaume, ni garçon, ni fille, mi-garçon,  mi-fille, en Espagne où, parti apprendre l’espagnol dans une station balnéaire laide à souhait, il apprend avec Paqui (Nanou Garcia) à danser la Sévillane… des filles. En Angleterre, où il doit s’initier au cricket, injonction de son père (André Marcon) qui voudrait un fils sportif et où il tombe amoureux d’un clone de Hugh Grant. On le retrouve dans sa chambre, déguisé, jouant une confrontation entre Sissi et la duchesse de Bavière – Imaginez la tête de son père qui le découvre ainsi ! – dans le bureau d’un psychiatre militaire –  la scène est jubilatoire –  ou dans un salon de massage se faisant faire un lavement par … Diane Kruger.

Nul doute on rit beaucoup dans ce film où Guillaume Gallienne excelle aussi bien dans le jeu que dans la mise en scène où il alterne action et théâtre. On se souviendra longtemps de certaines répliques ! «  Ce n’est pas parce que ton frère  a décidé de te noyer que tu es obligé de faire une histoire pareille ! » ou « Ma mère n’a aucun défaut sauf d’être de mauvaise humeur depuis ma naissance ! »

On est ému aussi parfois devant le désarroi des personnages et bien sûr, ce film sur les clichés et sur l’acte de représenter peut renvoyer chaque spectateur à sa propre histoire et à son rapport au monde.

ANNIE GAVA
Octobre 2013

Les Garçons et Guillaume à table !  a été présenté en avant- première au cinéma Le Prado à Marseille le 17 octobre et sortira sur les écrans le 20 novembre 2013