Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Au théâtre des Carmes d'Avignon, le collectif Le Bleu d’Armand joue Chienne de vie jusqu'au 26 juillet

Question de fond

• 4 juillet 2015⇒26 juillet 2015 •
Au théâtre des Carmes d'Avignon, le collectif Le Bleu d’Armand joue Chienne de vie jusqu'au 26 juillet - Zibeline

Qui sera le bouc émissaire, qui portera temporairement le chapeau ? Les quatre comédiens du collectif Le Bleu d’Armand attendent le tirage au sort du public pour commencer à ostraciser l’un des leurs (tous remarquables, ils connaissent tous les rôles). Ce jour-là c’est Anna (Pabst) qui endossera le costume (superbe coiffe au demeurant) de victime expiatoire, soumise aux injonctions et décisions de ses camarades de jeu, Zoé (Agez-Lohr), Nolwenn (Le Doth) et Julien (Perrier).
Un jeu ? Des jeux plutôt, à la façon d’enfants qui décident que «tu serais le faible» et «nous les méchants», des saynètes pour dénoncer cette Chienne de vie qui s’abat avant tout sur ceux qui ont le tort de ne pas faire partie d’une certaine majorité haineuse et cruelle.
À partir d’un montage de textes de Louis Calaferte, Rodrigo Garcia, Jean-Claude Grumberg, Guy de Maupassant, Jean-Luc Nancy, Jacques Rebotier, Jean-Yves Picq et Joël Pommerat, les quatre complices, sans omettre le public qui l’est tout autant de fait, passent en revue des situations de vie innommables, on ne peut plus banales hélas, qui traitent de racisme, d’homophobie, de sexisme, de xénophobie… Les discours sont sans équivoque, joués comme tels, mais ces «démonstrations» s’arrêteront à la porte de l’immontrable, flirtant avec ce que la décence et la morale imposent ; les limites sont atteintes. Dans ces domaines-là, la réalité dépasse les fictions, elles nous permettent d’en rire, ce qui ne vaut pas toujours dénonciation. Le groupe se retrouvera pour réfléchir à la façon de «jouer ensemble», de contourner cette ogresse d’humanité et énoncer une série de lois contre le pessimisme ambiant, après avoir dansé -dérision ou moquerie ?- sur la chanson Comment ça va ? de Patrick Sébastien. On se souvient alors que la question avait été posée avant que tout ne s’enchaîne… Avec ou sans la fiction ?

DOMINIQUE MARÇON
Juillet 2015

Chienne de vie* *Life is a beach se joue au Théâtre des Carmes jusqu’au 26 juillet

photo : © Collectif Le Bleu d’Armand

 


Théâtre des Carmes
6 place des Carmes
84000 Avignon
04 90 82 20 47
http://www.theatredescarmes.com