Point d'interrogation, le questionnement d'Irina Brook et Stefano Massini sur notre avenir

Quel futur ?

Point d'interrogation, le questionnement d'Irina Brook et Stefano Massini sur notre avenir - Zibeline

Dans l’avenir, à quoi ressemblera notre vie ? La directrice du Théâtre National de Nice Irina Brook a constitué à son arrivée dans les Alpes-Maritimes un groupe de travail avec de jeunes comédiens des alentours, les Éclaireurs. Quatre d’entre eux ont poursuivi leurs jeux collectifs en s’emparant d’un texte commandé au dramaturge italien Stefano Massini, Point d’interrogation.

Une œuvre constituée d’une série de questions posées au futur de l’humanité, auxquelles répondent Kevin Ferdjani, Marjory Gesbert, Issam Kadichi et Irène Reva. Cette dernière témoigne pour toute la troupe : « On est profondément inquiets. Point d’interrogation est une chance de pouvoir parler de ce qui nous tracasse, et d’en débattre avec le public après le spectacle. »

Avec l’humour de leur âge et un tempo vif, dans un décor rouge et blanc rétro-futuriste, ils abordent les pires perspectives de l’humanité : un cocktail détonant de réchauffement climatique, pollution, technocratie, conflits majeurs et inégalités. Imaginant -comme Stefano Massini l’a fait en se basant sur les travaux de prospective de chercheurs très sérieux- un monde fait d’espaces verts artificiels, de pizzas en pilule, l’élimination par la chimie de la mauvaise humeur (« qui rend le sujet improductif »), des individus sponsorisés par les multinationales, et de très nombreux suicides de gens perdus, incapables de distinguer la réalité du virtuel.

Qu’est-ce qui n’existera plus, de ce que nous connaissons aujourd’hui ? Leurs hypothèses sont d’autant plus terribles qu’ils les évoquent avec légèreté : la bicyclette, les nuits à la belle étoile, le couscous chez mamie, les chants d’oiseaux, les kiosques à journaux auront disparu. De manière frappante, à la fin de la atique Stefano Massini théâtre représentation, les jeunes applaudissent avec enthousiasme ce qu’ils perçoivent peut-être comme un levier de changement, en tout cas de réflexion. Les personnes âgées, effarées, restent sans voix dans leur fauteuil devant l’avenir qu’elles leur laissent.

GAËLLE CLOAREC
Janvier 2018

Le spectacle Point d’interrogation était accueilli du 13 au 21 décembre au Théâtre National de Marseille, La Criée

Photo : © Gaëlle Simon


La Criée
30 Quai Rive Neuve
13007 Marseille
04 91 54 70 54
http://www.theatre-lacriee.com/