Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Rencontre avec Sophie Calle à la librairie Maupetit

Que faites-vous de vos morts ?

• 24 janvier 2019 •
Rencontre avec Sophie Calle à la librairie Maupetit - Zibeline

Telle est la question qu’en 2017 Sophie Calle a posée aux visiteurs de son exposition Beau doublé M. le marquis au musée de la Chasse et de la Nature (Paris). Durant les quatre mois de l’exposition, ce ne sont pas moins de seize livres d’or qui ont été remplis par d’anonymes mains. Des réponses, laconiques parfois, parfois cyniques, le plus souvent émouvantes et sincères. Bribes d’histoires intimes, petits bouts de vie que l’artiste a sélectionnés, scannés et agencés dans un livre d’artiste tout récemment paru. Ces déclarations anonymes y côtoient quelques textes et des photographies de Sophie Calle : clichés en noir et blanc de pierres tombales, pris pour la plupart dans un cimetière californien en 1978, qui portent étrangement les mots « mother » « father »… plutôt que les noms des morts ensevelis. Ses toutes premières photos, a-t-elle précisé. C’est de ce livre d’abord que Sophie Calle était invitée à parler le 24 janvier dernier à la librairie Maupetit. Et des raisons de cette question-titre. Sophie Calle à Marseille : un événement ! Le public était donc très nombreux, la salle d’exposition de la librairie littéralement envahie, pour rencontrer cette artiste mondialement reconnue, qui s’est livrée avec beaucoup de naturel (et un humour certain, malgré la gravité du propos) au jeu des questions-réponses. À l’époque où on lui a proposé d’investir le musée de la Chasse et de la Nature, elle songeait à tout arrêter : son père était mort un an plus tôt, elle était en panne d’inspiration, de désir. Or ce lieu poétique l’a séduite, lui a donné envie de s’y faufiler et d’y rendre hommage à ses chers disparus, son père, mais aussi des amis, et son chat Souris (sic). Elle vient d’ailleurs de faire graver un triple vinyle : plus de 30 titres composés et interprétés par des pointures de la chanson française et internationale en souvenir de Souris ! Pour elle, le mur (sur lequel elle installe ses textes, ses photos) c’est le père ; le livre, c’est la mère. Des deux, elle dit avoir un égal besoin. Les ayant perdus, à sa manière, elle les fait revivre. Par l’acte artistique, qui est tout –elle insiste là-dessus – sauf une thérapie. Et ce faisant, elle interroge chacun sur son rapport à ses morts, à la mort.

FRED ROBERT
Février 2019

Sophie Calle était invitée à la librairie Maupetit (Marseille) le 24 janvier, en prélude à la première exposition marseillaise de l’artiste. Huit œuvres (dont deux toutes nouvelles), cinq lieux où elle s’est « glissée en essayant de ne pas les abîmer ».

Que faites-vous de vos morts ? Sophie Calle (et des visiteurs du musée de la Chasse et de la Nature)

Éditions Actes sud 32,50 €

Photo: rencontre Sophie Calle © Jean-Marie Plume


Librairie Maupetit
142 La Canebière
13001 Marseille
04 91 36 50 50
http://www.maupetitlibraire.fr/