Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Épouse-moi s'est joué au 3bisf d'Aix-en-Provence

Que croire des mots ?

Épouse-moi s'est joué au  3bisf d'Aix-en-Provence - Zibeline

En clôture de leur avant-dernière résidence de création, la troupe de Christelle Harbonn, Demesten Titip, présentait une lecture en situation de son nouvel opus, Épouse-moi (Tragédies enfantines). Texte en main, les acteurs se laissent porter par les mots, les intonations jaillissent, les gestes s’ébauchent, les déplacements se dessinent, et le mouvement de la pièce s’esquisse. Portraits de personnages qui se rêvent, se fantasment, noués par le fil de récits, de bribes de vie.

Trois itinéraires de jeunes gens se mêlent, pris en étau dans des questionnements existentiels. Entre l’éternel recommencement, la décision d’en finir ou la tentation d’une invention de l’inconnu, chacun cherche à trouver une adéquation entre ses désirs, ses rêves et leur incarnation dans un réel qui a du mal à se formuler. Dans un cadre de banlieue pavillonnaire, les habitudes se heurtent à la volonté de vivre autrement, de bousculer clichés, idées reçues, mièvrerie des lieux communs. Ne pas avoir vraiment de prise sur la réalité, insupportable, cruelle du monde « adulte », avec une société dont l’organisation broie plus qu’elle n’épanouit, contribue à la difficulté d’une confrontation au monde.

Le vocabulaire connaît de terrifiantes limites alors que les élans des jeunes gens cherchent un inaccessible absolu. Se construisent alors des trajectoires où le verbe se substitue à ce qui est. « Je suis née en 1615 », affirme l’une des protagonistes, poussant l’autre à entrer dans son jeu, et précise « personne ne me croit. C’est vrai qu’il y a des gens qui ont des parcours hors norme », tandis qu’un autre déclare « je travaille sur la suspicion du sujet ». Faut-il vraiment « des rails » pour se réaliser, et que l’humanité n’aille pas à la « catastrophe » ? Le fait de questionner le quotidien pousse-t-il obligatoirement au désespoir ? : « nous voulons inexister ».

Le départ pour de lointaines destinations accorde un sens nouveau à l’existence, prend sa mesure initiatique… Les interrogations de leurs enfants semblent rendre aux parents leur capacité de révolte et de joie. La transgression libère comme une danse qui nie toutes les règles… Est-ce le secret de la vie ?

MARYVONNE COLOMBANI
Janvier 2019

Lecture dans le décor, 20 décembre, 3bisf, Aix-en-Provence

À venir
26 février au 9 mars
La Criée, Marseille

14 au 16 mars
Théâtre du Jeu de Paume, Aix-en-Provence

Photo :Epouse-moi ©Calypso Baquey


La Criée
30 Quai Rive Neuve
13007 Marseille
04 91 54 70 54
http://www.theatre-lacriee.com/


Théâtre du jeu de Paume
17, 21 rue de l’Opéra
13100 Aix-en-Provence
08 2013 2013
http://www.lestheatres.net/