Le Festival de Martigues Danses Musiques et Voix du Monde a 25 ans!

Quart de siècle !Vu par Zibeline

• 22 juillet 2013⇒30 juillet 2013 •
Le Festival de Martigues Danses Musiques et Voix du Monde a 25 ans! - Zibeline

« La fraternité, ça se danse ! », tel est le mot d’ordre du beau festival de Martigues. Pourtant, il ne faut pas oublier que derrière la fête, il y a une organisation considérable qui repose sur 470 bénévoles, environ 120 familles d’accueil, pour les artistes venus du monde entier, et un budget global d’un million dix, avec des coproductions avec Marseille Provence 2013, et d’autres Festivals internationaux comme celui de Confolens, des aides de la Région PACA et du CG13, un partenariat financier efficace avec la ville de Martigues (premier financeur du festival), sans oublier l’apport substantiel des partenaires commerciaux. Martigues peut ainsi vivre une semaine au rythme particulier du Festival, avec les 400 artistes invités, les scènes qui se multiplient entre celle du village du festival au canal Saint-Sébastien, les concerts de l’Église de la Madeleine, les parades de rue, les siestes du bout du monde à la place Comtale… Festival des Minots, essaimage de spectacles dans d’autres localités, stages de danse… Rarement un Festival apporte autant ! Il y a les groupes qui reviennent, comme le Ballet National de l’Argentine (qui fête ses 50 ans comme la Capou !), pour le plus grand plaisir des spectateurs, d’autres offrent celui de la découverte. Ainsi, dans le cadre de Saisons croisées France/Afrique du Sud 2012-2013, et en coproduction avec MP13, deux soirées étaient consacrées à ce pays avec l’ensemble traditionnel Sidlangaloludzala, danses enlevées,  chants portés par un chœur vibrant… particulièrement chargé d’émotion celui de l’hymne de l’Afrique du Sud, avec des voix magnifiques, un allant, un enthousiasme communicatif. Il semble qu’il est impossible de vieillir avec une telle fougue, les Mahotella Queens, moyenne d’âge 70 ans, légendes de la musique d’Afrique du Sud transportent le public ! Le lendemain Hugh Masekela offre un  superbe hommage à Miriam Makeba, trompette jazz veloutée, et deux chanteuses aux voix prenantes, Thandiswa Mazwai et Pu2ma. On retiendra encore les tambours incroyables de la Malaisie et leurs chorégraphies aériennes, la finesse des danseurs de tango (champions du monde, le Festival ne donne que dans l’excellence !), la présence chaleureuse de l’ensemble Rassegna, le chant de Fouad Didi, la guitare d’Éric Fernandez, la magie des chants de Souad Massi… est-il possible de tout citer ! On passe de bonheurs en bonheurs ! Remarquable aussi le Pérou qui se lance pour la première fois dans une chorégraphie moderne sur des airs traditionnels et dans des costumes simples où les filles portent quasiment les mêmes tenues blanches et rouges que les garçons ! Quelle belle évolution ! C’est ici que l’on comprend que, art populaire dans le meilleur sens du terme, le folklore, loin de la sclérose des stéréotypes qui lui sont trop souvent attribués, s’ancre dans une démarche vivante, dynamique et créative. Le Festival de Martigues, fondé par la Capouliero (article Enfin !) est en cela aussi plus qu’exemplaire, sans compter les valeurs de solidarité, d’écoute de l’autre, de partage, d’ouverture au monde qui lui sont attachées. Le sourire en plus! Déjà, on attend avec impatience le prochain été pour replonger dans son effervescence jubilatoire !

MARYVONNE COLOMBANI
Août 2013

Du 22 au 30 juillet, Martigues.

www.festival-martigues.fr/2013/

 

 

 

Librairie L’Alinéa
12 rue Jean Roque
Quartier Ferrières
13500 Martigues
04 42 42 19 03
www.librairielalinea.fr