Vu par Zibeline

Hubert Colas interroge la contamination du présent par le passé

Quand s’impose la parole

• 21 avril 2015⇒25 avril 2015, 27 avril 2015⇒30 avril 2015 •
Hubert Colas interroge  la contamination du présent par le passé - Zibeline

Annie Zadek est née en 1948 à Lyon de parents juifs polonais et communistes exilés en France en 1937. Sur cet exil rien n’était dit, ni sur la vie d’avant, ni sur ceux qui décidèrent de rester, malgré la montée du nazisme. Mais l’enfant qu’elle était s’est posé des questions, beaucoup, sur les raisons de l’exil, sur la vie comme elle s’écoulait avant le départ, sur le sort réservé à ceux qui n’ont pas voulu fuir et les circonstances atroces de leur mort… et sur les conséquences de tout cela sur sa génération, celle qui est née après la guerre mais porte en elle l’héritage du destin familial. Hubert Colas donne corps à ces 524 questions, pensées intimes et universelles, dans une mise en scène et une scénographie minimalistes. Au centre de la scène trône un grand cube de verre dont les parois transparentes laissent passer quelques reflets de silhouettes fantomatiques, puis se remplit d’une symbolique fumée blanche qui ne s’en échappera qu’à la fin.

Sur un rythme lancinant, Bénédicte Le Lamer et Thierry Raynaud, chacun leur tour et avec une grande musicalité de ton et de corps, se lancent dans une quête de vérité dont chaque mot fait mouche. Sans jamais nommer précisément l’indicible, et sans qu’un genre en particulier n’émerge, «vous», «eux», «nous» deviennent cette cohorte qui emplit l’espace ; du tragique au plus intime, l’auteure questionne aussi en creux les doutes, l’élan vital, les joies les plus infimes qui s’immiscent dans la douleur… L’histoire se (re)construit en filigrane, l’apparente simplicité des questions n’en ayant que plus d’épaisseur.

Alors oui, il est plus que nécessaire et urgent de se poser encore et toujours la question de la contamination du présent par le passé, pour tenter de répondre à ces dernières questions cruciales : De quoi avons-nous hérité ? Quand pourrons-nous tourner la page ?

DOMINIQUE MARÇON
Avril 2015

Nécessaire et urgent a été joué le 27 mars au Théâtre d’Arles

À venir

Nécessaire et urgent
du 21 au 25 avril

Master Class d’Annie Zadek
du 27 au 30 avril

Théâtre Joliette-Minoterie, Marseille

Photo : -c- Hervé Bellamy


Théâtre d’Arles
43 rue Jean Granaud
13200 Arles
04 90 52 51 55
www.theatre-arles.com

 


Théâtre Joliette
2 place Henri Verneuil
13002 Marseille
04 91 90 74 28
www.theatrejoliette.fr