Résistance et collaboration dans les milieux artistiques : une table ronde au Mucem

Quand les artistes cèdent

Résistance et collaboration dans les milieux artistiques : une table ronde au Mucem - Zibeline

Dans le cadre de son exposition consacrée à Jean Giono, le Mucem a organisé une table ronde intitulée Artistes et écrivains pendant la Seconde guerre mondiale. Faute d’intervenant à même de traiter de littérature, les invités se sont focalisés sur les disciplines dont ils sont spécialistes : pour l’historienne Karine Le Bail, la musique, et pour le critique Philippe Dagen, les arts plastiques.

Durant l’Occupation, les français ont composé avec leur éthique et leurs contraintes, un dilemme auquel les artistes n’ont pas échappé. Certains compositeurs, révèle Karine Le Bail, ont fait le choix de la résistance, d’autres se sont abîmés dans la collaboration. Après la Libération, au moment où a été mise en place une « épuration » du secteur, ceux qui étaient du bon côté de la barrière, tels Francis Poulenc, ont d’ailleurs parfois tenté de disculper leurs anciens camarades de Conservatoire, comme Marcel Delannoy… D’une manière générale, précise l’historienne, le milieu musical était moins politisé que le champ littéraire, leur formation les plaçant un peu « hors du monde ». Elle y souligne toutefois paradoxalement une xénophobie et un antisémitisme fort. Une tendance à la collaboration « immédiate, brutale » est également relevée par Philippe Dagen chez les sculpteurs, qui dépendaient plus de la commande publique que les peintres. Le critique décrit un marché de l’art resté florissant sous Vichy, alimenté par la spoliation des collections juives, occasion pour les galeristes « d’affaires phénoménales ».

Les deux intervenants ont chacun invité à la nuance : le vedettariat a été considéré après-guerre comme une circonstance aggravante de la collaboration, par contraste avec la situation des artistes les plus précaires, soumis aux pressions économiques. Mais quelle que soit leur condition sociale, pour Karine Le Bail, « Quand ils avaient des moteurs éthiques forts, ils résistaient. Sinon, ils cédaient ».

GAËLLE CLOAREC
Novembre 2019

La table ronde Artistes et écrivains pendant la Seconde guerre mondiale a eu lieu le 18 novembre au Mucem, Marseille

Illustration : Bernard Buffet, L’Enfer de Dante Damnés pris dans les glaces, 1976. Huile sur toile. Collection Fonds de dotation Bernard Buffet, Paris (c) Bernard Buffet-Adagp, Paris 2019

Mucem
Môle J4
13002 Marseille
04 84 35 13 13
mucem.org