Vu par Zibeline

L’Anima Lotta et ses inspirations méditerranéennes à la Cité de la Musique

Quand l’âme lutte, l’esprit voyage !

L’Anima Lotta et ses inspirations méditerranéennes à la Cité de la Musique - Zibeline

Quelques arpèges de gumri et le voyage commence. L’instrument méridional, proche de la guitare et dont le coffre est tout entier recouvert de peau, rompt d’abord le silence qui s’était installé dans la salle à l’entrée des musiciens. Un chant viscéral et doux, bientôt effleuré par le frémissement progressif des cymbales.

Carine Lotta, chanteuse et initiatrice du projet l’Anima Lotta, est là au centre de la scène, résolue, les pieds nus, comme enracinée. Tantôt en français, tantôt en sicilien, l’interprète libère avec exaltation une rapsodie fascinante, imprégnée d’une poésie humaniste et transcendante.

Alors la musique s’emballe. Tandis que le tempo de la batterie vient percuter l’aria, mandole et mandoline emportent inexorablement les esprits, qui s’envolent des côtes italiques aux frontières arabiques. À ces transports méditerranéens, s’ajoutent les murmures affûtés des flûtes, la plainte de la cornemuse, le souffle épais du tuba. Le tout s’entremêle, s’accorde et s’ensemence, dessinant une musique mosaïque aux airs de blues métissé, instinctif et puissant.

Après plus d’une heure vingt de concert enfiévré, le groupe sort de scène. Les applaudissements, qui toute la soirée ont soutenu les tempos, redoublent en forme de rappel. L’Anima Lotta répond par deux derniers titres. Lorsqu’enfin le silence revient, on peut encore sentir vibrer son âme.

LOUIS GIANNOTTI
Novembre 2017

L’Anima Lotta s’est produit le 12 octobre à la Cité de la Musique, Marseille

Photographie : Carine Lotta © Aurélie Fernando


Cité de la Musique
4 rue Bernard Dubois
13001 Marseille
04 91 39 28 28
http://www.citemusique-marseille.com/