Désobéir, par Julie Berès, Kevin Keiss et Alice Zeniter, au Théâtre du Bois de l'Aune

PuissantesVu par Zibeline

Désobéir, par Julie Berès, Kevin Keiss et Alice Zeniter, au Théâtre du Bois de l'Aune - Zibeline

Depuis quelques saisons, le Théâtre de la Commune d’Aubervilliers commande aux artistes une pièce dite « d’actualité », répondant à la question : « Qu’inspire la vie des gens d’ici à votre art ? ». Se refonde ici une « tradition du théâtre comme art politique ». La dramaturge et metteure en scène Julie Berès, secondée dans son travail d’écriture par Kevin Keiss (aussi à la dramaturgie) et Alice Zeniter, a entrepris pour la « pièce d’actualité n°9 » la collation de paroles de jeunes femmes issues de l’immigration, les questionnant sur leurs rêves, leurs liens avec famille, traditions, religions, futur, qui se retrouvent condensées dans le spectacle Désobéir, joué avec une énergie et une fraîcheur confondantes par quatre jeunes comédiennes, Lou-Adriana Bouziouane, Charmine Fariborzi, Ava Baya et Séphora Pondi. L’ambiguïté s’installe entre la réalité et la fiction : ces jeunes femmes sur scène, parlent-elles d’elles-mêmes ou transposent-elles les mots des autres ? L’effet de réel est porté avec une verve éblouissante. Aucun sujet n’est évité, l’éducation, le mal être adolescent, la fascination pour un sentiment religieux qui peut être une véritable conquête du bonheur ou un lieu d’asservissement total et d’écrasement, les stéréotypes familiaux et sociaux qui réifient la femme en arguant de principes moraux qui ne s’appliquent qu’à elle… Les corps parlent, se revendiquent, exultent, sont l’écho des multitudes de voix, font émerger histoires et anecdotes, témoignages vibrants de vérité, on croise ainsi Nour, la douce bernée par un fiancé en religion, Charmine enfermée dans un hôpital psychiatrique jusqu’à ce que la danse la libère, Hatice, d’origine turque à qui son père reproche d’être « plus libre que tous les hommes de sa famille », Sephora, choisie par un metteur en scène pour jouer Agnès de L’école des femmes, rôle finalement interdit car elle est noire… Quelle jubilation lorsque les quatre actrices jouent cette Agnès interdite en une cocasse transposition ! La représentation tient de la performance, géniale, pêchue, que le public du Bois de l’Aune acclame debout. Un art de la joie pour affirmer sa liberté. On en sort revigorés !

MARYVONNE COLOMBANI
Novembre 2019

Désobéir a été joué les 21 et 22 novembre au Bois de l’Aune, Aix-en-Provence

Photo © Axelle de Russe

Théâtre du Bois de l’Aune
1 Place Victor Schoelcher
13090 Aix-en-Provence
04 88 71 74 80
boisdelaune.fr