Vu par Zibeline

Le terrorisme abordé avec intelligence dans un spectacle jeune public signé Carly Wijs

Prise d’otages

Le terrorisme abordé avec intelligence dans un spectacle jeune public signé Carly Wijs - Zibeline

La metteure en scène Carly Wijs ne croit pas qu’il soit tabou d’évoquer le terrorisme dans un spectacle pour enfants. Elle le fait avec maestria dans son spectacle Nous / Eux (Wij / Zij), centré sur le drame de Beslan, prise d’otages massive ayant eu lieu en 2004 dans le cadre de la guerre de Tchétchénie.

Les enfants de 9 ans et plus à qui cette œuvre est destinée n’ont jamais entendu parler de cette histoire, et les adultes n’en ont probablement qu’un souvenir nébuleux. Cela ne pose pas de problème : dès le début, le récit haletant et circonstancié qu’en font deux magnifiques interprètes, dans une langue qui n’est pas la leur (la compagnie Bronks est néerlandophone), happe le public de tous âges. Gytha Parmentier et Roman Van Houtven incarnent deux survivants parmi les mille personnes retenues captives dans un gymnase par une trentaine d’indépendantistes opposés au pouvoir russe. Sur le sol, ils dessinent à la craie les bâtiments de l’école où les faits se sont déroulés, puis décrivent l’irruption des terroristes, la tension nerveuse, les premiers morts, la déshydratation des prisonniers, maintenus dans une chaleur étouffante trois jours durant.

Tout ceci sans la victimisation qui rendrait l’exercice indécent : au contraire, une bonne distance est trouvée, sur un tempo juste, avec ce qu’il faut d’humour pour ne pas écraser de cette tragédie non fictionnelle les plus sensibles des spectateurs : la jeune femme mime la désorientation des otages, leurs évanouissements, un bouquet de ballons noirs représente les bombes, le jeune homme reste pudique jusqu’au bout. Quand une armée de pères de famille marche sur l’école pour libérer les leurs, que le « tracteur le plus rapide de la région fonce à tombeau ouvert à travers le béton armé des murs du gymnase », on n’entend pas un souffle dans le théâtre. C’est à la toute fin qu’avec ingéniosité, les artistes enfoncent le clou du traitement politique de l’affaire, en soulignant les différences de couverture médiatique entre les régions du monde : Chine, Europe, USA… n’en ont pas dit les mêmes choses.

GAËLLE CLOAREC
Juin 2019

Nous / Eux (Wij / Zij) s’est joué les 17 et 18 mai au théâtre Massalia, Marseille

Photo : -c- Cie Bronks


Théâtre Massalia
41 Rue Jobin
13003 Marseille
04 95 04 95 70
http://www.theatremassalia.com/