Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Profession du père de Sorj Chalandon, Prix du style 2015

Prêt à vivre

Profession du père de Sorj Chalandon, Prix du style 2015 - Zibeline

Se libérer de sa fausse « gueule de rebelle » pour devenir un adulte apaisé, être enfin « prêt à vivre », voilà le but, atteint, du narrateur à la fin du livre de Sorj Chalandon, Profession du père. Depuis les premières pages, le lecteur était en empathie avec Émile, 12 ans, si démuni face à la folie non reconnue du père auquel la mère, résignée et soumise, ne s’oppose jamais. Cette trinité vit en vase clos, fenêtres souvent fermées, sans amis, sans contact avec l’extérieur. Le père se dit agent secret, mais aussi chanteur, champion de judo, ami de De Gaulle ! En plus d’être mytho, il est Algérie Française.

L’action commence d’ailleurs le 23 avril 1961, le jour du Putsch des Généraux : le père se déclare trahi par le général et soumet alors son fils à la préparation intensive d’un attentat contre De Gaulle. Émile, à la fois aimant et terrorisé, entraîne un élève de sa classe dans son aventure qui tourne mal, évidemment. Cet enfer ne s’arrêtera vraiment que 50 ans plus tard, avec la mort du père, portrait craché de celui de l’auteur qui n’a jamais su non plus le métier du sien. Au bout de leurs épreuves, le personnage et l’auteur ont trouvé un épanouissement personnel et professionnel. Chalandon nous offre ici son roman le plus intime, bouleversant par sa vérité et la simplicité de son écriture. Comme toujours il se révèle plein de foi en l’être humain, confiant en sa force de vie et d’espoir.

CHRIS BOURGUE
Décembre 2016

Ce livre fait partie de la sélection du Prix littéraire des Lycéens et Apprentis de la Région PACA pour l’année scolaire 2016/2017.

Il a reçu le Prix du style 2015

Profession du père Sorj Chalandon

Grasset, 19 €