La revue Gion n°12 vient de paraitre

Pour saluer Giono…

La revue Gion n°12 vient de paraitre - Zibeline

La Revue Giono vient de publier son N° 12 qui sort quelques jours avant la grande exposition organisée au Mucem pour le cinquantenaire de la mort de l’auteur. Cette revue annuelle diffusée par l’Association des Amis de Giono s’attache à publier des textes rares, mais aussi des témoignages, documents iconographiques, correspondances, articles critiques autour de son œuvre gigantesque… Ce dernier numéro s’ouvre sur une lettre inédite de Giono à Gide en date du 5 février 1942, acquise par l’association en avril dernier, écrite sur les pages quadrillées d’un cahier d’écolier ; suivent quelques pages inédites de Deux cavaliers de l’orage acquises en 2018, qui seront intégrées dans la nouvelle édition du roman dans la collection Blanche en 2020. Un carnet de travail de Giono révèle ses préoccupations cinématographiques de 1959 avec notes et dialogues pour Crésus. Puis plusieurs pages sont consacrées aux relations entre Giono et Pierre Ambrogiani. Dès sa découverte de la peinture d’« Ambro », Giono s’est attaché à ses couleurs lumineuses qui viennent « de l’âme » ; il écrit la préface d’une exposition du peintre, lequel illustrera l’édition spéciale de Le Haut Pays en 1965, dont plusieurs images enflamment la Revue.

Enfin plusieurs études offrent des textes passionnants sur les héroïnes gioniennes. Julie Mallon s’interroge sur la place des femmes qui accèdent à une stature mythique et occupent la première place du récit en s’affranchissant des stéréotypes dans lesquels la société les enferme ; des femmes, emblèmes de liberté, qui accèdent au désir… Et tandis qu’Agnès Landes s’intéresse au personnage d’Hélène de Troie revu par Giono, Jean-Yves Laurichesse met en lumière le rôle des héroïnes qui s’émancipent et Michèle Ducheny nous émerveille par sa subtile analyse des femmes métamorphosées en « femmes-oiseaux », dans le frémissement de leurs longues jupes.

De quoi donner envie de replonger avec ivresse dans les romans !

CHRIS BOURGUE

Revue Giono N°12-2019, 20 €