Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Hyères : exposition photographique de Joël Tettamanti à la Villa Noailles jusqu'au 13 janvier

Pour le meilleur et pour le pire

• 14 novembre 2018⇒13 janvier 2019 •
Hyères : exposition photographique de Joël Tettamanti à la Villa Noailles jusqu'au 13 janvier - Zibeline

Par son extrême simplicité, l’exposition photographique de Joël Tettamanti à la Villa Noailles peut déconcerter. D’autant que les tirages sont nus, sans cadre, accrochés dans une linéarité confondante, excepté deux projections murales de grande ampleur qui ouvrent le regard sur un ailleurs paysager. Car c’est bien du paysage dont il est question dans Nonante kilomètres heure, fruit d’une commande à laquelle Olivier Amsellem, Erwan Frotin, Charles Fréger, Cyrille Weiner, Grégoire Alexandre, Cécile Bortoletti et Camille Vivier ont répondu les années précédentes. Pour Joël Tettamanti, son « intérêt pour le paysage est sans douté lié au fait d’avoir habité dans des endroits inhabituels. En Suisse, au Lesotho et au Cameroun où [il est] né ». Le temps d’une résidence au long cours, son œil a apprivoisé cette terre-mer-ciel qu’est ce vaste territoire méditerranéen entre Ollioules et Hyères, l’arrière-pays et les zones côtières. En 2004, il s’était focalisé sur les Salins, cette fois il a aiguisé son sens de l’observation sur l’environnement impacté par l’homme dans une lecture distanciée et des cadrages rigoureux. Petits et moyens formats, exclusivement rectangulaires et en couleur, mais sans éclats de lumière ni d’effets superflus.

Ce qui aurait pu laisser croire à un énième publi-reportage sur le Var est en réalité un manifeste pour la préservation du patrimoine, un témoignage visuel des signes, traces, empreintes et stigmates de l’activité humaine, économique et sociale. Ici des pavés de béton fichés dans le sable, des grues perçant le ciel, des fortifications mangées par les buissons, une piscine nichée dans les rochers du sentier du littoral. Des détails et des vues panoramiques : son périple est émaillé de lieux rarement ouverts au public (le Cercle naval et son escalier monumental), d’habitats insolites (l’ancienne villa « Bettyzou », Carqueiranne) ou iconiques (la villa Mandrot du Corbusier, Le Pradet), d’anses abritées et de plages intranquilles. Sa démarche de photographe-géographe s’est accomplie à un rythme particulier, celui du van ou de la marche, dans « des lieux de passage qui n’intéressent a priori personne, où tout le monde passe à 90 km/heure ». Joël Tettamanti nous permet de nous réapproprier ce que nous ne savons pas voir, ou plus voir. Ses images peuvent paraîtres brutes de forme ainsi posées côte à côte ou sur tables, mais elles agissent en toute vérité : la création de la métropole Toulon Provence aura un impact sur le paysage. Dont acte.

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI
Novembre 2018

Photo : Ancienne villa « Bettyzou », Font Brun, Carqueiranne  © Joël Tettamante

jusqu’au 13 janvier 2019
Villa Noailles, Hyères
04 98 08 01 98
villanoailles-hyeres.com

 


Villa Noailles
Montée Noailles
83400 Hyères
04 98 08 01 98
http://www.villanoailles-hyeres.com/