Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Impérial Orphéon sur le parvis de l’Opéra de Marseille

Pot-pourri flamboyant

• 7 novembre 2018 •
Impérial Orphéon sur le parvis de l’Opéra de Marseille - Zibeline

Le toujours très attendu rendez-vous mensuel de Lieux Publics, Centre national et Pôle européen de création pour l’espace public, a démarré le 7 novembre dans une atmosphère de recueillement. En effet, trois jours après l’effondrement des immeubles de la rue d’Aubagne Pierre Sauvageot, directeur de la structure, a voulu évoquer la solidarité des marseillais face à ce drame.

Pas de décor particulier pour la prestation d’Impérial Orphéon. Une petite estrade suffit aux quatre musiciens et leurs instruments. Dès les premières notes le public est conquis. Le groupe, issu de la Cie Impérial installée à Montpellier, présente un programme très varié préparé spécialement pour l’occasion. Ambiance jazz avec le saxophone basse de Gérard Chevillon -un instrument qu’on n’a pas souvent l’occasion de voir et d’entendre- et les saxos alto et soprano de Damien Sabatier. Celui-ci joue aussi du thérémine, le premier instrument électronique inventé en 1919 par le russe Léon Theremin, qui apporte des sons très particuliers. La partie batterie était tenue par Sébastien Fink. À l’accordéon Rémy Poulakis, qui est aussi chanteur lyrique, donne de la voix avec enthousiasme. Mélange étonnant et détonnant offert par ces musiciens passionnés, venus d’horizons musicaux divers, qui ont su partager le résultat de leurs expériences. Ils osent les rapprochements improbables avec virtuosité et humour, mêlant des sons venus du quotidien à d’autres plus classiques. Se sont succédé des musiques venues d’Europe de l’est, fanfare, valse musette, puis des atmosphères plus music-hall ou plus sensuelles, sans oublier le Bel canto ! Bref, de quoi enchanter les spectateurs qui battaient les mesures et se balançaient sur leurs hanches. Ils en redemandent.

CHRIS BOURGUE
Novembre 2018

Photo: c Marion Ribon

La Cité sans voiles s’est donné sur le parvis de l’Opéra de Marseille le 7 novembre