La conférence sur la Fiat 500 tombe à plat au MuCEM

Pot de yaourt et mauvaise mayonnaiseVu par Zibeline

• 26 mai 2014 •
La conférence sur la Fiat 500 tombe à plat au MuCEM - Zibeline

Qui ne connaît pas la Fiat 500, communément surnommé en France «pot de yaourt» ? Elle est à l’automobile ce que le Vespa est au scooter : un mythe roulant qui a traversé les temps. On était donc en droit d’attendre beaucoup de la conférence sur la Fiat 500 organisée par le MuCEM, dans le cadre du cycle Le Temps des archives. Placée dès son introduction sous l’égide du philosophe Roland Barthes, qui comparait la Citroën DS à une «cathédrale des temps modernes», elle promettait d’explorer les mythologies propres à la plus célèbre des productions industrielles italiennes. Las, l’échange part dans tous les sens. Engagé entre l’historien Mathieu Flonneau et l’artiste Alain Bublex, il traverse à trop vive allure les champs du politique, de l’économie, de la sociologie et de la communication appelés par le destin hors norme de cette voiture, créée pour motoriser l’Italie à moindre coût et réincarnée en produit international de luxe. On frôle même la sortie de route avec les projets artistico-utopistes développés par Alain Bublex à partir de la Fiat… 126 ! Et lorsque la parole vient à la salle, Thierry Fabre, responsable du développement culturel du musée, a beau tenter de remettre la question du mythe en débat, rien n’y fait. Tous les ingrédients étaient pourtant à portée de main pour concocter une conférence riche et passionnante. Mais entre celles d’Emmanuel Laurentin et de ses deux invités, la mayonnaise ne prend malheureusement pas. Pire, elle tombe à plat.

LAURENCE PEREZ
Juin 2014

Cette conférence sur la Fiat 500 s’est tenue le 26 mai au MuCEM à Marseille

Photo : Decaying Fiat 500-cc-Sorin Ciorapciu

Mucem
Môle J4
13002 Marseille
04 84 35 13 13
mucem.org