Rumeurs d'Amérique, le nouvel ouvrage d'Alain Mabanckou, aux éditions Plon

Portraitiser l’Amérique subjectiveLu par Zibeline

Rumeurs d'Amérique, le nouvel ouvrage d'Alain Mabanckou, aux éditions Plon - Zibeline

Rumeurs d’Amérique, dernier ouvrage d’Alain Mabanckou, est introduit par ces quelques mots d’Andy Warhol : « Chacun a son Amérique à soi, et puis des morceaux d’une Amérique imaginaire qu’on croit être là mais qu’on ne voit pas », résumant parfaitement le propos tenu tout au long de l’ouvrage. Ce dernier débute par une réussite, celle de l’auteur qui peut enfin écrire sur son nouveau pays, sans pour autant tourner la page de son passé. Dès le départ, les faits sont posés à plat. Vivant en Amérique depuis quinze ans, Alain Mabanckou n’est pas totalement perçu comme un Américain : « Mais rien n’y fait, en Amérique, je suis un Africain. » Loin de le décourager, cela ravive son désir de découvrir une autre Amérique, celle qui n’est pas encore écrite mais que l’on peut ressentir, celle qu’il perçoit à travers des regards, des mots, des gestes.

Rumeurs d’Amérique est alors une visite des États-Unis à travers l’écriture d’un livre, les conversations entre un homme de lettres et ses proches, les souvenirs d’une personne perçue comme une étrangère. Au-delà d’une simple description de sa terre d’accueil, la Californie, Alain Mabanckou, à la fois auteur et narrateur, s’attèle à décrire l’Amérique historique, telle qu’il la perçoit, celle dans laquelle des personnes se sont battues pour obtenir des droits et pour faire évoluer les mentalités, mais également celle qui a vu grandir des sportifs de renom et vivre des célébrités. Des conditions de vie des minorités aux histoires insolites de certains quartiers ou bâtiments, les murs de Santa Monica ou encore ceux de Los Angeles retracent une histoire parfois délaissée des passants, mise de côté au profit de contes plus populaires et moins pénibles. À travers cet ouvrage, Mabanckou met également en relation, lors de ses pérégrinations, des événements qui ont eu lieu sur le chemin qu’il emprunte avec les croyances de son pays d’origine, le Congo.

Peut-être déroutante au départ, la section de l’œuvre en chapitres thématiques apparaît finalement comme une manière naturelle de raconter l’histoire du lieu. Des anecdotes aux plaques mémorielles, les chapitres font intervenir et mettent en scène différents interlocuteurs dans les souvenirs de l’auteur afin de le décrire avec sincérité et subjectivité, offrant au lecteur une histoire personnalisée et personnelle de la Californie.

MORGANE POULET
Août 2020

Rumeurs d’Amérique
Alain Mabanckou
Editions Plon, 19€
Sortie le 27 août 2020