Vu par ZibelineLucia di lammermoor a été joué avec puissance à l'Opéra de Marseille

Place au bel canto !

• 31 janvier 2014⇒6 février 2014, 31 janvier 2014⇒6 février 2014 •
Lucia di lammermoor a été joué avec puissance à l'Opéra de Marseille - Zibeline

Découverte en 2007, la mise en scène de Lucia di Lammermoor, signée Frédéric Bélier-Garcia, retrouve Marseille à l’hiver 2014. Le drame romantique inspiré de Walter Scott, narrant les amours contrariées de Lucia et Elgardo, s’y conclut comme il se doit : dans la folie et le sang ! La mise en scène sombre, les couleurs à l’œuvre, aux rouge, noir et blanc, les projections arborescentes à l’encre de Chine (décors Jacques Gabel et costumes Katia Duflot), les brumes écossaises ou la direction lisible des acteurs laissent la place à l’essentiel : au bel canto !

En 2007, la Ciofi triomphait dans le rôle-titre. Avec Burcu Uyar, le 5 février, on gagne en solidité vocale ce qu’on perd en fragilité et présence scénique : elle est de loin, tant elle a de coffre à revendre à ses partenaires, la plus applaudie. Hormis un ténor un peu en reste (Arnold Rutkowski), le plateau est à la hauteur de Donizetti, grâce à la ligne de chant somptueuse du baryton Gezim Myshketa, la basse Nicolas Testé ou le nouveau «lauréat» Stanislas de Barbeyrac (voir p29). La mezzo marseillaise Lucie Roche et le ténor léger Marc Larcher, deux talents issus du CNIPAL, complètent une belle affiche que l’Orchestre et le Chœur de l’Opéra de Marseille, dirigés par Alain Guingal (heureusement remis d’un malaise cardiaque en représentation le 1er fév), soutiennent avec incise et puissance.

JACQUES FRESCHEL
Février 2014

Lucia di lammermoor a été donné du 31 janvier au 6 février à l’Opéra de Marseille

Crédit photo : Lucia-di-Lammermoor-c-Christian-Dresse