Shapes, Body and Soul, à voir jusqu’au 3 mars à la Double V Gallery de Marseille

Pièce à part à la Double V Gallery

• 19 janvier 2018⇒3 mars 2018 •
Shapes, Body and Soul, à voir jusqu’au 3 mars à la Double V Gallery de Marseille - Zibeline

Il aura suffit d’une année d’existence à la Double V Gallery pour qu’elle accède à la cour des grands, adoubée par ses pairs du réseau Marseille expos et lauréate du premier Prix Camera-Camera à Nice en novembre dernier. Fondée par Nicolas Veidig-Favarel et Véronique Favier, assistés de Romain Chioccioli, la galerie privée s’est installée rue Saint-Jacques à proximité de la maison de ventes Damien Leclère, la galerie Stammegna, la toute jeune Ars Nova, un antiquaire, une encadreuse… « Un quartier qui a une âme » dans lequel elle a investi 45 mètres carrés sur plus de 4 mètres de hauteur sous plafond pour exposer « des œuvres destinées à un public curieux, cultivé et amateur d’art contemporain ». Pour Nicolas Veidig-Favarel, « le projet est de trouver le bon équilibre entre des propositions artistiques exigeantes mais accessibles intellectuellement et esthétiquement, dont le prix varie de 200 à 2900 euros ». Et, avant de s’attaquer au reste du monde, il est bien décidé à « convertir les amateurs et à fidéliser les collectionneurs de Marseille ». Quand on lui rappelle la fermeture récente de la galerie Gourvennec Ogor, pas de panique ! Il connaît bien le paysage artistique pour l’avoir côtoyé à plusieurs reprises : sur le territoire, au sein d’Art-O-Rama en 2016 et à la galerie Association d’idées pendant 5 ans et au-delà, lors de sa formation à Paris et de sa collaboration au Salon de la Jeune création. Maintenant qu’il est passé de l’autre côté du miroir, il court les ateliers et les salons – son vœu secret est d’être retenu par Paréidolie – et organise entre 6 et 7 expositions par an. Comme Shapes, Body and Soul dont le commissariat est assuré par sa complice Emmanuelle Oddo, première collection d’œuvres et d’objets d’art proposée par Pièce à Part vouée à intégrer les espaces habités. On y découvre, dans un ordonnancement aéré et chaleureux, les pièces uniques des céramistes Valentina Cameranesi, Daphné Corregan, Jessica Coates & Michel Müller (Studio MC) et Romy Northover. L’ensemble faisant un contrepoint visuel à la fontaine hypnotique et sonore du designer Arthur Hoffner, Prix Design parade 2017 de Hyères, placée au centre de la galerie comme dans les jardins andalous et les riads marocains. Autre contrepoint visuel, et autre dialogue habile, avec la vidéo de Caroline Denervaud dans laquelle elle met en scène son corps et sa pratique picturale, l’un et l’autre soudés par le mouvement, le pinceau, les émotions intimes. Si son corps laisse des traces sur « la chambre de papier », parfois celles-ci font œuvre et vivent de leurs propres ailes. Tels ces trois tirages originaux exposés aux cimaises. Les œuvres de cette danseuse, styliste et plasticienne agissent comme des aimants qui attirent auprès d’elles d’autres pratiques où le corps et la matière dialoguent au grès de performances.

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI
Février 2018

Shapes, Body and Soul
jusqu’au 3 mars
Double V Gallery, Marseille
06 65 10 25 04
double-v-gallery.com

Photo : Vue de l’exposition Shapes, Body and Soul, © X DR