Louise Jallu rend un hommage vibrant à Astor Piazzolla

Piazzolla 2021Vu par Zibeline

Louise Jallu rend un hommage vibrant à Astor Piazzolla - Zibeline

« Plus on s’immerge dans la musique de Piazzolla, plus on prend conscience qu’il faille abandonner les évidences et chercher dans sa “ mécanique secrète ” de ses articulations, de ses ruptures rythmiques, de ses mélodies sans cesse tendues et en extension » : on n’aurait pas su mieux dire que Louise Jallu elle-même, qui porte sur ce compositeur majeur et pourtant si incompris un regard d’une rare fraîcheur, et d’une tout aussi rare pertinence. Piazzolla 2021 est un petit bijou, qui s’illustre dans sa capacité invariable à toujours prendre les pages convoquées par le bon bout. C’est ici à la fois le Piazzolla compositeur et le Piazzolla bandonéoniste qui sont invoqués, dans une vigueur interprétative qui n’exclut ni sensualité, ni cérébralité, et rappelle ce que le langage du compositeur doit aux spécificités de cet instrument et aux possibles de l’improvisation concertée. Accompagnée notamment par Bernard Cavanna sur les arrangements et réarrangements de ces pièces, la bandonéoniste peut compter sur une équipe de haute volée -dont le pianiste Gustavo Beytelmann qui aura accompagné Piazzolla durant ses quinze dernières années de carrière. Sur l’Adiós Nonino canonique, le télescopage entre le tango premier, fantasmé, le tango nuevo et son héritage plus contemporain se révèle particulièrement émouvant.

SUZANNE CANESSA
Avril 2021

Piazzolla 2021
Louise Jallu
Klarthe, 15 €