L'itinéraire de Pierre Rabhi adapté à l'Auditorium du Thor dans La Confession d'un Colibri, une fable opératique touchante et complexe

Petits Colibris deviendront grands !Lu par Zibeline

• 5 décembre 2015, 12 décembre 2015, 19 décembre 2015 •
L'itinéraire de Pierre Rabhi adapté à l'Auditorium du Thor dans La Confession d'un Colibri, une fable opératique touchante et complexe - Zibeline

Qu’ils étaient impressionnants, et fort impressionnés, ces enfants et jeunes adolescents porteurs de la parole de Pierre Rabhi, lors de la première représentation du spectacle La Confession d’un Colibri, devant un Auditorium du Thor comble. Plus de 550 paires d’yeux -dont ceux du penseur invité en amont du spectacle à une Causerie passionnante-, fixaient ainsi, bienveillants et émus, ces petits Colibris venus raconter et chanter l’itinéraire du père de l’agro-écologie et de la sobriété heureuse, dans cette fable opératique ambitieuse du compositeur Dominique Lièvre, portée à bout de bras par l’Association Arts Vivants en Vaucluse.
Celui qui quelques minutes plus tôt, modeste et réaliste, frêle et sincère, invitait son auditoire à «tenter la cohérence pour transmettre un monde viable à nos enfants», était le sujet principal de cette fable librement adaptée de son ouvrage fondateur de 1983 Du Sahara aux Cévennes. En mêlant à son destin singulier pas toujours fluide (né dans une société saharienne, orphelin de mère et confié à une famille française, ce «basculement d’un système traditionnel à la modernité» a apporté au futur agriculteur-philosophe, par sa «situation paradoxale d’écartèlement entre deux cultures», son lot de souffrances et de ruptures), une musique très contemporaine -riche mais un peu linéaire-, un trio de chanteuses solistes et huit musiciens de l’Ensemble les Repères Enigmatiques de très haut niveau (dirigés de main de maître par le pianiste Roland Conil), cette création complexe a tenu son pari. Bien que très illustrative et plongée dans une narration un brin accaparante, cette Confession «à la fois dedans, à la fois dehors» sonne comme un appel, simple et élémentaire, à une prise de conscience du monde pour «rendre conforme notre existence aux impératifs de la vie». Une mission relevée haut la main par ce lieu départemental, qui a pris le risque de la création en osant y associer une pensée humaniste…. Pourvu que ça dure !La-confession-d'un-colibri,-dec-2015-©-Delphine-Michelangeli4

DELPHINE MICHELANGELI
Décembre 2015

La Confession d’un Colibri a été créée le 5 décembre à l’Auditorium Jean Moulin, au Thor. Elle est reprise le 12 décembre au Pôle Camille Claudel de Sorgues et le 19 décembre au Claep de Rasteau

Photos : © Delphine Michelangeli

 

Auditorium Jean Moulin
971 chemin des Estourans
84250 Le Thor
04 90 33 96 80
http://www.artsvivants84.com/