Le premier enregistrement de C Barré explore le langage inédit de Frédéric Pattar

PeepholeVu par Zibeline

Quatre pièces du compositeur Frédéric Pattar, créées entre 2014 et 2019 par l’Ensemble C Barré, ont été réunies pour cet enregistrement peu commun, paru chez L’Empreinte digitale. Un projet longuement mûri par le directeur de l’ensemble Sébastien Boin, enregistré à Marseille, au Module GMEM de la Friche La Belle de Mai entre 2018 et 2019. Breaths puise sa matière dans la poésie beat d’Allen Ginsberg, et dans l’effectif peu commun (12 instruments aux timbres prononcés, loin des phalanges classiques) de C Barré, pour un résultat déjà très enthousiasmant. [...]

Cet article est reservé aux abonnés


Vous n'êtes pas abonné ? Pour lire le contenu premium de Zibeline :

Abonnez-vous



Déjà abonné ? Connectez-vous