Beethoven et Brahms par Carine Gutlerner chez C.E.A Musika

PassionnémentVu par Zibeline

Beethoven et Brahms par Carine Gutlerner chez C.E.A Musika - Zibeline

S’attaquer à l’Appassionata de Beethoven ou à la 3ème Sonate de Brahms peut être considéré comme un prise de risque certaine tant ces deux monuments de la littérature pianistique ont été gravés à de nombreuses reprises par de grands noms du piano. Bien moins médiatisée que certains de ses confrères et consœurs, la pianiste Carine Gutlerner mériterait certainement une plus grande exposition. Son album Beethoven Brahms (respectivement l’Appassionata, la troisième et dernière sonate, les trois Intermezzi op 117) est intéressant à bien des points de vue. La fantastique pièce qu’est la Sonate n°23 de l’auteur de Fidelio ne relève ici d’aucun artifice ni exagération, on l’entend interprétée avec une vigueur et une énergie qui, jamais, ne dénaturent le texte ni l’esprit de ces pages. Les partitions de Brahms respirent et le jeu pianistique appelle une profondeur qui fait souvent défaut aux interprètes lui préférant une matière plus sèche. Si les Intermezzi peuvent souffrir d’un petit manque de relief, la Sonate en fa mineur suit les mêmes traces que sa cousine beethovenienne dans une interprétation naturelle, sérieuse et fidèle à l’esprit brahmsien. De la fougue maitrisée et une pianiste faisant corps avec son clavier, un beau témoignage.

FRED ISOLETTA
Janvier 2019

Beethoven Brahms
Carine Gutlerner
C.E.A Musika, 21.68€