Une exposition Jean-Philippe Charbonnier au Pavillon populaire, à Montpellier. Prolongée jusqu'au 30 août !

Passeur de regardsVu par Zibeline

• 13 juin 2020⇒30 août 2020 •
Une exposition Jean-Philippe Charbonnier au Pavillon populaire, à Montpellier. Prolongée jusqu'au 30 août ! - Zibeline

Il y a une réelle fascination à plonger dans le regard de toutes ces personnes que Jean-Philippe Charbonnier a attrapé au cours de ses multiples voyages à travers le monde. Qu’ils soient réunis sur une place à Wuxi, en Chine, courant 1955, boucher au Maroc en 1973, photographe ambulant à Ankara (1951), il y en a toujours au moins un pour nous regarder. L’envoyé du magazine Réalités, inscrit dans le courant de l’École humaniste de Paris, ne cherche ni le sensationnel, ni l’image poétique : en provoquant la rencontre (une grimace pour attirer l’attention d’un enfant, un signe de la main), il crée un moment incarné. De 1950 à 1974, salarié de la revue mensuelle, il pose son objectif sur des sujets dont il parvient toujours à rendre la profondeur. Dans ces années-là, les gens et les images circulent bien moins qu’aujourd’hui, et Charbonnier fut l’un de ceux qui contribua à rapprocher les regards. Les modes de vie « exotiques », l’American way of life, mais aussi des quotidiens géographiquement bien plus proches (les mineurs de Lens, les marins de l’Île de Sein) ; la palette est large, mais l’humain toujours au centre. L’un de ses reportages les plus bouleversants, mené dans des hôpitaux psychiatriques français, révélait, en 1955, les conditions indignes réservées aux patients. S’il jugeait que « les photos de folie, c’est trop facile, parce que les fous sont toujours photogéniques », la publication de ces terribles images marque le début d’une nouvelle prise de conscience. Avec plus de 200 photographies, le travail de cet outsider resurgit, et son œil vise toujours là où ça vibre.

ANNA ZISMAN
Mars 2020

Photo : Jean-Philippe Charbonnier, La piscine d’Arles, 1975 © Jean-Philippe Charbonnier – Gamma Rapho

Jean-Philippe Charbonnier – Raconter l’autre et l’ailleurs (1944-1983)
jusqu’au 30 aout
Pavillon populaire, Montpellier
04 67 66 13 46 montpellier.fr

Lire aussi notre portrait de Gilles Mora, directeur artistique du Pavillon Populaire.

Pavillon Populaire
Esplanade Charles de Gaulle
34000 Montpellier
04 67 66 13 46
montpellier.fr/506-les-expos-du-pavillon-populaire.htm