Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

La Ballata di Johnny e Gill du dramaturge Fausto Paravidino

Passeggiata ?…

Vérifier les jours off sur la période
La Ballata di Johnny e Gill du dramaturge Fausto Paravidino - Zibeline

Figure majeure de la nouvelle génération de dramaturges européens, Fausto Paravidino renoue avec le Liberté où il vient de créer La Ballata di Johnny e Gill. Non seulement il y a déjà présenté l’une de ses pièces phares, La boucherie de Job, mais il a mené deux semaines de laboratoire et d’écriture au plateau avec sept comédiens de différentes nationalités. Sans compter les dernières semaines de répétition en septembre à Châteauvallon et en novembre au Liberté. C’est dire si la scène nationale est impliquée dans cette production où l’auteur-metteur en scène poursuit sa relecture de la Bible en se concentrant, durant trois heures, sur le mythe de la tour de Babel « dans lequel Dieu brouille la langue et disperse les hommes sur la surface de la Terre » et la figure d’Abraham. La projection vidéo du tableau de Brueghel l’Ancien, La Tour de Babel, ouvre la pièce tandis qu’un long monologue en italien évoque pêle-mêle le premier patriarche des religions monothéistes et la « passeggiata ». Le Livre de la Genèse est donc le point de départ d’une dramaturgie sur l’exode à travers Johnny, le marchand de merlus de nature rêveuse, et Gill sa bien-aimée. Ensemble ils franchiront le désert, l’océan, pour arriver en terre promise : les États-Unis, l’eldorado conquis au prix de mille sacrifices, de rencontres avec des malfaisants, des voleurs, un Superman au grand cœur… Autant de scènes étonnement convenues et caricaturales ! Dans un décor a minima mais avec une foultitude d’accessoires et de masques, des images vidéo, des partitions musicales éclectiques, Fausto Paravidino tangue entre théâtre classique, opéra, opérette, commedia dell’arte, pantomime, passant de la tragédie au burlesque sans jamais nous tirer une larme ni même un pincement au cœur malgré la situation dramatique. Pas de machineries gigantesques non plus : tout se joue dans l’évocation grâce au texte et au jeu des acteurs. Pas de pathos, et c’est tant mieux, mais une distanciation qui nous tient éloignés des déchirements de Johnny et Gill.

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI
Novembre 2018

La Ballata di Johnny e Gill a été créée les 8, 9 et 10 novembre au Théâtre Liberté, scène nationale de Toulon.

Photo : La Ballata Di Johnny E Gill © Vincent Berenger


Théâtre Liberté
Grand Hôtel
Place de la Liberté
83000 Toulon
04 98 00 56 76
www.theatre-liberte.fr