Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Dark Circus, oeuvre hybride du duo Stereoptik

Pas si Dark

Dark Circus, oeuvre hybride du duo Stereoptik - Zibeline

« Venez nombreux, devenez malheureux ! » Ainsi harangue la foule un Monsieur Loyal atypique, pour rassembler son public devant un spectacle qui ne l’est pas moins. Le Dark Circus de la Cie Stereoptik est inspiré de l’œuvre d’un illustre auteur et illustrateur, Pef, le père du Prince de Motordu. On y retrouve sa patte un peu folle, adepte des chemins décalés.

Les deux artistes de la compagnie, l’un comme l’autre plasticien et musicien à la fois, jouent de leurs talents prononcés pour mettre en relief cette histoire de cirque noir, qui tient ses -sombres- promesses. L’acrobate choit, l’homme canon est propulsé dans l’espace avant de s’écraser au sol, le dompteur se fait dévorer… Car le Dark Circus ne recule devant aucun sacrifice, et engage des artistes pour une seule représentation !

Par la magie de la vidéo projetée en direct, Romain Bermond et Jean-Baptiste Maillet donnent vie -et mort- en dessin aux personnages. Encre, sable saupoudré, liquides, très sensuelle pipette à eau, transparente sur du papier blanc… Tout leur est bon pour remplir les espaces disponibles sur l’écran en fond de scène, et le spectateur fasciné les observe jongler entre les matériaux et les instruments de musique.

Quelques longueurs à épurer seulement, un final trop chargé en paillettes à ôter sans doute, et leur « théâtre d’objets et musique live » devrait tourner encore longtemps !

GAËLLE CLOAREC
Avril 2017

Dark Circus a été vu au Théâtre La Passerelle, scène nationale de Gap, le 3 avril

Photo : -c- Christophe Raynaud de Lage


Théâtre La Passerelle
137 boulevard Georges Pompidou
05000 Gap
04 92 52 52 52
http://www.theatre-la-passerelle.eu/