Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Le Ballet du Montreur, jubilation marionnettiste sur pointes

Pas chassés

Le Ballet du Montreur, jubilation marionnettiste sur pointes - Zibeline

Chez Zibeline, on se souvient de l’hilarante prestation de Louis-Do Bazin, le marionnettiste de la Cie du Montreur, invité du Mucem pour une leçon d’anatomie qui avait régalé l’assistance du festival En ribambelles ! en 2016. C’est donc avec plaisir que l’on a rejoint le flot d’enfants, accompagnés d’adultes, envahissant l’auditorium du musée pour son Ballet. Un spectacle qui tourne en salle et en rue, de succès en succès, depuis 2008, et dont le thème s’accorde on ne peut mieux avec la nouvelle exposition On danse ? (à voir jusqu’au 20 mai).

À l’entrée, le public s’est vu remettre une mystérieuse barre tubulaire, dotée d’un bouton. L’explication n’a pas tardé à venir : plutôt que de s’acharner soi-même, laborieusement, à apprendre les bases de la danse classique -« qui ne supporte pas l’approximation »-, chacun allait extraire de l’objet un avatar en mousse, et le manipulant avec deux baguettes lui faire enchaîner les prouesses. Car non content d’enseigner les pas chassés, entrechats et arabesques, le Montreur entraîne ses troupes jusqu’à l’apothéose. Pour cela, une seule méthode, l’exigence ! « C’est de la culture élitiste pour tous : nous allons mettre la barre très haut ». Au passage, il exploite honteusement son accompagnateur au piano (Florian Doidy), malgré les problèmes d’arthrose du musicien. Mais fascinés par son art -inoubliable, cette « position du grand Icare », où l’avatar s’affranchit de la pesanteur ; « n’allez pas vous brûler les ailes ! »- les spectateurs le lui pardonnent.

Au final, tous seront récompensés de leurs efforts : le ballet collectif, dans le noir, des dizaines de marionnettes éclairées par une petite lampe torche (c’était cela, le bouton), est épatant. « Dansez, oui dansez comme vous n’avez jamais pu le faire ! Vous êtes beaux, libres, légers, et ce moment, personne ne pourra vous le prendre. »

GAËLLE CLOAREC
Février 2019

Le Ballet du Montreur s’est joué les 20 et 21 février au Mucem, Marseille

Photo : Le Ballet du Montreur -c- Odyssud